VOTE | 209 fans

#101 : Au commencement

Après avoir quitté l'enfer, Lucifer Morningstar se retire à Los Angeles pour une vie plus excitante. Lorsque l'assassinat d'une amie lui fait rencontrer l'inspectrice Chloe Decker, Lucifer devient intrigué par l'idée de punir les criminels, envoyant le diable lui-même dans une lutte entre le bien et le mal.

Popularité


4.38 - 34 votes

Titre VO
Pilot

Titre VF
Au commencement

Première diffusion
25.01.2016

Première diffusion en France
02.01.2017

Vidéos

Promo VF (13ème Rue)

Promo VF (13ème Rue)

  

Trailer VOSTFR - Saison 1

Trailer VOSTFR - Saison 1

  

Promo VF Saison 1 (Max)

Promo VF Saison 1 (Max)

  

Teaser VF Saison 1 (CStar)

Teaser VF Saison 1 (CStar)

  

Photos promo

Lucifer ( joué par Tom Ellis) accoudé au mur du LUX

Lucifer ( joué par Tom Ellis) accoudé au mur du LUX

Lucifer & Chloe en séance

Lucifer & Chloe en séance

Lucifer au LUX

Lucifer au LUX

Lucifer & Amenadiel discutent

Lucifer & Amenadiel discutent

Maze (jouée par Lesley Ann Brandt) au LUX

Maze (jouée par Lesley Ann Brandt) au LUX

Lucifer au LUX

Lucifer au LUX

Lucifer au volant de sa voiture

Lucifer au volant de sa voiture

Lucifer au LUX

Lucifer au LUX

Lucifer & Chloe interrogent un suspect

Lucifer & Chloe interrogent un suspect

Lucifer au chevet de Chloe

Lucifer au chevet de Chloe

Dr Linda Martin (jouée par Rachael Harris) dans son bureau

Dr Linda Martin (jouée par Rachael Harris) dans son bureau

Chloe Decker (jouée par Lauren German) sur un plateau de tournage

Chloe Decker (jouée par Lauren German) sur un plateau de tournage

Lucifer ( joué par Tom Ellis) sur un plateau de tournage

Lucifer ( joué par Tom Ellis) sur un plateau de tournage

Dr Linda Martin en séance

Dr Linda Martin en séance

Diffusions

Logo de la chaîne CStar

France (inédit)
Dimanche 10.09.2017 à 20:50

Logo de la chaîne La Une

Belgique (inédit)
Mardi 10.01.2017 à 22:40

Logo de la chaîne MAX

Québec (inédit)
Mercredi 04.01.2017 à 20:00

Logo de la chaîne 13ème rue

France (inédit)
Lundi 02.01.2017 à 20:55

Logo de la chaîne FOX

Etats-Unis (inédit)
Lundi 25.01.2016 à 21:00
7.16m / 2.4% (18-49)

Plus de détails

Réalisation : Len Wiseman

Scénario : Tom Kapinos

Guest Stars :

Annalyne McCord ... Delilah
Bailey Chase ... Greg Cooper
Kayla Ewell ... Amanda Bello
Tomiwa Edun ... 2Vile
Matt Corboy ... Officer Diggs
John Corboy ... Jimmy Barne
Jonathan Salisbury ... Butle
Aria Pullman ... La mariée
Christopher Boyer ... Prête

 

Nous sommes à Los Angeles en 2016 après J-C . Nous voyons un homme dans une voiture et il se fait arrêté par un policier. Celui-ci lui demande ses papiers mais l'homme lui donne de l'argent que le policier accepte. 

Lh'omme arrive dans un bar. On apprend qu'il s'appel Lucifer Morningstar et qu'il était le Dieu des Enfers mais il a prit sa retraite. Un homme noir arrive figeant le temps et dit à Lucifer qu'il est attendu aux Enfers mais ce dernier ne veux pas y retourner. On apprend que l'homme est son frère, Amenadil, et que c'est leur père qui veux que Lucifer revienne. Amenadiel commence à vouloir l'attaquer mais s'arrête quand Lucifer lui dit que leur père sera vraiment en colère et Amenadiel part. 

Dehors, Lucifer joue avec une pièce quand un femme arrive en voiture. Ils entrent ensuite dans le bar pour discuter. Lucifer lui dit que même si elle ne lui a pas vendu son âme, elle lui est redevable : il veux qu'elle se reprenne en main.

Nous les retrouvons ensuite dehors. Ils s'embrassent lorsque quelqu'un en voiture s'arrête et leur tire dessus. La voiture part mais se fait percuter quelque mètre plus loin. Lucifer se relève, voit que Delilah est morte, se dirige vers la voiture et demande à l'homme pourquoi il l'a tué. Celui-ci répond que c'était pour de l'argent avant de mourire. 

Les policiers et ambulanciers arrivent sur les lieux. Le lieutenant Chloe Deker et le lieutenant Dan Espizona discutent de l'affaire. 

Le Lieutenant Deker est au Luxe, le bar de Lucifer. Elle l'interroge sur Delilah et le meurtrier. Ils discutent sur ce qui s'est passé et elle lui demande pourquoi lui, il n'a rien eu. Lucifer lui dit qu'il est immortel. Ils continuent la discution et le lieutenant Deker part. 

Lucifer arrive au mariage de l'ex de Delilah, Jimmy Barner. Lucifer arrive à lui faire dire de Delilah trainaît avec un rappeur prénommé 2ville. Lucifer se présente ensuite à la mariée et celle-ci avoue qu'elle ne veux pas se mariée à Jimmy ni coucher avec lui. Lucifer content, part.

Lucifer se rend ensuite chez le rappeur 2ville. Il dit au portier qu'il a de la drogue afin qu'il puisse entrer. Le portier le conduit jusqu'au rappeur et les deux hommes commencent à discuter mais Lucifer l'insulte. Les hommes de mains de 2ville sortent des pistolets mais Lucifer leur dit qu'il est immortel. Il parle ensuite de Delilah à 2ville et celui-ci l'insulte ce qui énerve Lucifer qui le pousse à travers une fenêtre et le tient dans le vide. Les hommes de mains de 2ville tirent sur Lucifer mais 2ville leur dit d'arrêter et dit ensuite à Lucifer qu'il n'est pas le meurtrier. Lucifer le remonte à la surface et le lieutenant Deker Arrive pour interroger 2ville. On apprend en même temps que cette dernière a fait un film X. Elle arrête ensuite Lucifer et celui-ci lui dit qu'il peut l'aider dans l'enquête. Il essaye de savoir ce qu'elle veux vraiment mais ça ne fonctionne pas. Ils discutent et Chloe finit par accepter son aide et le fait monter dans la voiture de police. 

Dans la voiture, Chloe, par téléphone, demande à trouver la psy de Delilah. Lucifer lui dit qu'elle se fesait appelé Penny Lane. Ils parlent ensuite du film dans lequel elle a jouée. Chloe reçoit un appel de confirmation pour la psy. Elle raccroche et reçoit un autre appel de l'école de sa fille et va donc la chercher avant d'aller voir la psy. 

Chloe et Lucifer arrivent à l'école et elle dit à Lucifer de l'attendre là avant de partir mais il ne l'écoute pas et rentre dans l'école à son tour. Il s'asseoit sur un banc, allume un briquet quand une petite fille l'informe que c'est interdit. Ils discutent, se présentent et Lucifer se rend compte que c'est la fille de Chloe, Trixie. Il lui demande quel est son problème. Elle lui explique qu'une fille l'embête et qu'elle, elle lui a donc donné un coup de pied dans la "Minouchka". Lucifer va voir la fille en question qui est assisse en face d'eux et il lui fait peur en faissant de grand yeux rouge ce qui fait crier la petite fille. Chloe, entendant ça, sort de la pièce et demande à Lucifer se qu'il fait.

En sortant de l'école, on apprend que le lieutenant Espinoza est le père de Trixie et l'ex mari de Chlo. Dan et elle se dispute mais Lucifer les arête disant que ce n'est pas bien de faire ça dvant leur fille. Chloe dit à Dan de prendre Trixie mais avant de partir, celle-ci demande à sa mère ce qu'est une pute. Chloe, gênée, lui dit de demander à son père. En partant, Trixie dit à Lucifer qu'ell est ravie de l'avoir rencontré. 

Chloe et Lucifer sont dans une salle d'attente du psy. Ils discutent d'enfants et Lucifer lui demande pourquoi son ex mari lui met autant la pression pour finir l'enquête. Chloe lui répond "Pour rien" et lui demande ensuite si c'est son père qui l'envoie mais le Docteur Linda Martin arrive et les fait entrés dans son bureau. Chloe commence à parler de Delilah mais Lucifer la coupe et parle d'un autre sujet : il dit que Chloe n'est pas attirer par lui et que ceux-ci est fascinant. Linda lui dit que ceux-ci le trouble et Chloe pose ensuite des questions sur Delilah en lui demandant avec qui celle-ci sortait. Linda ne peut pas le lui dire mais Lucifer intervient en utilisant son pouvoir. Elle finit par avouer que Delilah sortait avec Greg Cooper. Chloe et Lucifer ont l'air choqués. Chloe l'a remercie et dit qu'ils vont partir. Lucifer dit qu'il a fait un marché avec Linda et qu'il veux l'honoré mais décide finalement de revenir plus tard et part avec Chloe. 

Chloe et Lucifer arrivent ensuite sur un lieu de tournage à la recherche de Greg Cooper. Ils le trouvent et posent des questions sur Delilah et sur la montre qu'il porte  (c'est la même que le meurtrier portait) Greg avou, devant sa femme, qu'il a couché avec Delilah et sa femme lui dit qu'elle le savait et qu'elle, elle a couchée avec son garde du corps. Celui-ci et Greg de battent et Chloe dit aux policiers de les arrêtés.

Au Luxe, Chloe dit que Greg et sa femme n'ont pas de lien avec le tireur même si'ls ont la même montre. Elle dit ensuite que ce n'est pas une coïncidance, qu'elle leur a fait peut-être le même cadeau. Lucifer dit qu'il était peut-être un amant. Chloe demande ensuite ce qu'elle fait ici. Lucifer lui demande se qu'elle veux vraiment sans utiliser son pouvoir vu qu'il ne fonctionne pas sur elle. Elle lui parle de ce qu'elle a fait avant d'être lieutenant et on apprend qu'un de ses collègue s'est fait tirer dessus mais que personne ne croient en sa version y compris Dan. A la télévision, une journaliste parle de la remonter de l'album de Delilah et Chloe réalise donc que ce n'est pas elle qui a donnée la montre au tireur.

Chloe et Lucifer vont chez Jimmy Barne à son studio musique et elle lui parle de la montre. Jimmy sort une arme et prend un otage. Il dit que Delilah l'a ruiner et Lucifer s'approche de lui. Jimmy et Chloe lui disent de reculer mais il dit qu'il est immortel. Jimmy veux lui tirer dessus mais Chloe tire avant. Lucifer s'énerve car il voulair punir Jimmy à sa manière. Soudain, Chloe se fait tirer dessus par Jimmy ainsi que Lucifer. Ce dernier dit à Chloe d'attendre et de ne pas mourir, se dirige vers Jimmy et face à un miroir, on voit que Lucifer lui montre son visage diabolique. 

A l'hôpital, Chloe se réveil. Lucifer est près d'elle. Elle lui demande pourquoi il n'est pas mort et il lui répète qu'il est immortel. Elle le remercie ensuite de lui avoir sauvé la vie et lui demande ce qu'ils vont faire. Lucifer lui dit qu'ils vont faire équipe. Trixie arrive et saute sur Lucifer. Se sentant mal à l'aise, il la pose à côté de sa mère et part.

Lucifer va au Luxe et à la visite d'Amenadiel qui n'est pas content que son frère est sauvé la vie de Chloe. Il lui redemande de revenir aux Enfers afin de maintenir l'équilibre mais Lucifer ne veux toujours pas. Amenadiel finit par partir. Maze arrive et ne comprend pas non plus pourquoi il a sauvé Chloe et lui rappel qu'il est le Diable.

Lucifer est au bureau de Linda. Il veux honoré sa part du marché mais il veux d'abord qu'elle l'écoute parler. Elle accepte et il entre dans son bureau.

Au commencement, l’Ange Lucifer fut banni du Paradis et condamné à régner sur l’Enfer pour l’éternité. Jusqu’il décide de prendre des vacances…

 

EXTÉRIEUR – Dans la ville de Los AngelesNuit - 2016

Lucifer roule à pleine vitesse dans les rues de Los Angeles. Il écoute de la musique lorsqu’un policier motorisé arrive derrière lui avec la sirène en route. Il fait un signe vers la voiture qui s’arrête, la moto stoppant en même temps. L’homme descend et le rejoint.

Policier : Il faut éteindre la musique, monsieur. (Il s’approche de la voiture.) Hey, arrêtez la musique. (Il fait un signe pour l’arrêter.)

Lucifer : Oh, désolé. (Il baisse le son.)

Policier : Vous savez pourquoi je vous arrête.

Lucifer : À cause de votre besoin mesquin d’exercer votre petit pouvoir, et aussi pour me punir d’aller trop vite. Mais ça va, je sais ce que c’est, moi aussi j’aime bien punir ou du moins j’aimais ça.

Policier : Permis et carte grise.

Lucifer : (En  soupirant.) Oui, pas de problème. (Il commence à feuilleter les billets de banque.)

Policier : Vous croyez pouvoir m’acheter ?

Lucifer : (En souriant.) Oui, bien sûr. (Il lui montre une liasse de billets et n’entendant pas la réponse de l’agent, il lui parle.) C’est pas assez, peut-être ? Prenez-en plus, ce n’est que de l’argent.

Policier : C’est contre la loi, monsieur.

Lucifer : Ah, vous êtes tellement drôle avec vos lois. Vous l’enfreignez la loi parfois, non ?

Policier : Ça peut arriver. Je mets ma sirène et je conduis super vite, pour le plaisir, et juste parce que j’ai le droit.

Lucifer : Mais oui, pourquoi se gêner, c’est marrant, on est content quand on ne se fait pas attraper, hein ?

Policier : (En souriant.) Ouais. (Comprenant ce qu’il vient de dire, il change de regard.)

Lucifer : Non, c’est pas grave, monsieur l’agent, les gens aiment se confier à moi. Ils me racontent les sombres et vilains petits désirs qui les animent. C’est un don que j’ai, ça vient peut-être de mon air avenant. (Le policier regarde la liasse de billets.) Ça vous démange de les prendre, hein ? (Le policier hoche la tête.) Vous attendez quoi, la permission ? Prenez-les, vous vous paierez de belles choses auxquelles vous avez droit. (L’agent les prend.) Si ça ne vous dérange pas, il faut vraiment que je reprenne la route.

Policier : Oh, oui, bien sûr. Passez une bonne soirée. (Il sourit puis s’en va.)

Lucifer : Vous aussi, monsieur l’agent. (À voix basse.) Vous aussi. (Une image montre la plaque d’immatriculation de la voiture où il est noté « Fall1n1 » et il repart en trombe.)

 

Lucifer arrive devant l’entrée de sa boîte de nuit et arrête la voiture. Il en sort alors qu’un voiturier arrive.

Voiturier : (Lucifer lui lance les clés et il les attrape.) Bonsoir patron.

 

INTÉRIEUR – Au LuxSoirée

Lucifer entre dans la boîte de nuit « Lux » alors qu’à l’intérieur se trouve des femmes qui dansent et les gens faisant la fête. Un couple s’embrasse et une serveuse montre le plateau à Lucifer et lui donne un verre d’alcool, qu’il se met à boire. Il se trouve en hauteur pour voir tout le monde.

Lucifer : (À une serveuse) Bonsoir. (Il descend les escaliers et traverse la salle en passant à côté de jolies femmes tout en buvant, et arrive au bar où se trouve Mazikeen qui essuie un verre.)

Maze : Où est-ce que tu étais passé ?

Lucifer : Ah, j’étais dans un magnifique hôtel en train de copuler avec une jeune femme du nom de Marie. Quelle ironie, hein ?

Maze : (À un barman.) Ça ira, Patrick, laisse-nous. (Il se relève et s’en va.)

Lucifer : (En rigolant.) Un vrai petit démon.

Maze : Quoi, j’avais fait tomber quelque chose.

Lucifer : J’en suis sûr.

Maze : J’avoue, Lucifer, j’aime beaucoup le sexe.

Lucifer : Je vois ça.

Maze : Mais je n’ai pas quitté les Enfers pour devenir serveuse. Et toi, tu ne devrais pas consacrer ton temps précieux à faire des choses un peu plus… importantes. (Il continue de boire.) Tu es le maître des Enfers, je te signale.

Lucifer : J’ai pris ma retraite Maze, j’ai beaucoup de temps libre. (Il montre son verre vide.) Un autre. (Il regarde vers les personnes qui dansent. Maze commence à servir mais le temps est ralenti car l’alcool est versé plus lentement ainsi que le reste de la salle sauf Lucifer et Maze. De l’autre côté de la salle, le frère de Lucifer, Amenadiel, arrive et va vers eux.)

Maze : Je crois que tu as de la visite. (Lucifer prend les deux verres et s’en va vers lui et se rejoignent.)

Lucifer : (S’asseyant dans un canapé.) Ah, Amenadiel, ça roule ou quoi, mon grand, hein ?

Amenadiel : Je suis venu te dire que tu es attendu aux Enfers, maintenant, il faut rentrer.

Lucifer : Oh, d’accord, OK, alors laisse-moi regarder mon agenda. (Il sort de sa poche intérieure un carnet et commence à lire.) Nous y voilà. Ah, entre le 7 du mois de « jamais » et le 15 du mois de « tu peux toujours courir », tu crois que ça ira ? (Soufflant.) Écoute, tu rappelleras à l’Ancêtre que si j’ai quitté les Enfers, c’est parce que j’en avais ras-le-bol du rôle qu’il m’avait attribué.

Amenadiel : (Pendant ce temps, Lucifer boit son verre et le pose à côté de lui.) Je te déconseille de manquer de respect à notre Père, Lucifer.

Lucifer : Oui, et bien notre Père me manque de respect depuis la nuit des temps, alors c’est un petit peu l’hôpital qui se fout de la charité.

Amenadiel : Tu, tu es un blasphème vivant, un affront à la face de Dieu.

Lucifer : Merci, merci, mais ces derniers temps, j’ai pas mal réfléchi, à ton avis, je suis le Diable parce que c’est dans ma nature d’être diabolique ou parce que c’est l’Ancêtre qui a décidé que je le serais.

Amenadiel : Qu’est-ce que tu crois ce qui se passe quand le Diable quitte les Enfers ? (Il prend Lucifer par la veste de ce dernier.) Tous ces démons, toutes ces âmes tourmentées, torturées, où est-ce que tu crois qu’elles vont ?

Lucifer : J’en sais rien du tout. Je m’en cogne et c’est pas mon problème, frangin. Alors considère que le poste est à pourvoir. (Il finit son verre.) Et le cher ami à plumes, va en Enfer. (Amenadiel déploie ses ailes et le menace avec une plume qu’il met sous le cou de Lucifer qui rigole.) Essaie de voir, là, notre Père sera vraiment très en colère. (Amenadiel se met à ricaner et se remet debout en remettant ses ailes derrière son dos alors que Lucifer touche son cou.)

Amenadiel : Fais attention, tu auras bientôt épuisé ses réserves de miséricorde. (Amenadiel s’en va alors que la musique et les gens continuent de danser.)

 

EXTÉRIEUR – Dans la rue - Soirée

Lucifer se trouve ailleurs alors qu’une femme passe devant lui. Il fait bouger une pièce grâce à son pouvoir. Une femme dans une voiture où elle baisse la vitre, l’interpelle.

Delilah : Salut toi, tu te souviens de moi ?

Lucifer : Vous êtes connue, non ?

Femme : (Hors cadre ; en criant.) Delilah.

Lucifer : Delilah, c’est ça ?

Femme : (Hors cadre ; en criant.) Delilah. (Un groupe de fans sont en train de la photographier.)

Lucifer : (La suppliant.) Je peux avoir un autographe.

Delilah : Si je peux avoir un verre.

 

INTÉRIEUR – Au LuxSoirée

Delilah est en train de touiller, avec son doigt, une lamelle de citron dans son verre alors que Lucifer est à côté d’elle.

Lucifer : Tu peux me dire pourquoi tu reviens me voir ? Franchement ?

Delilah : J’ai besoin que tu répondes à une question.

Lucifer : Ouais, laquelle ?

Delilah : Est-ce que… j’ai vendu mon âme au Diable ?

Lucifer : (En ricanant.) Pour ça, il faudrait d’abord que le Diable en veuille de ton âme. Écoute, tout ce que j’ai fait, c’est de te présenter à quelques personnes bien placées qui m’étaient redevables, c’est tout.

Delilah : Il y a eu du positif mais il y a eu aussi du négatif en pagaille.

Lucifer : Ah, d’accord et c’est le Diable qui t’a forcée à déconner, l’alcool, les drogues, les selfies topless. Tu fais tes choix, Trésor. Je veux dire, Jimmy Barnes, je ne reviens pas que tu aies failli épouser ce lutin répugnant.

Delilah : Il a produit mon album et c’est toi qui me l’as présentée.

Lucifer : Je t’ai suggéré de bosser avec, pas coucher avec.

Delilah : J’étais, j’étais à l’ouest.

Lucifer : Tu l’as planté devant l’autel.

Delilah : Ouais, c’était pas très poli.

Lucifer : (S’approchant vers Delilah.) Ah, j’ai adoré cette partie. (Il se met à rire.)

Delilah : Tu sais, il m’a coincée dans les toilettes aux Grammys, il voulait qu’on se remette ensemble et j’apprends qu’il va se marier avec un top model ce week-end et je suis jalouse. Ah, mon Dieu, je suis à la ramasse.

Lucifer : Dieu n’a rien à voir avec tes problèmes. (Il pose son verre sur la table.) Écoute, tu n’as pas vendu ton âme, Delilah mais, tu m’es redevable.

Delilah : J’ai peur.

Lucifer : Tu peux… Parce que je vais te demander une chose qui m’a l’air compliqué pour toi. Te reprendre en main, Trésor. Voilà ce que j’attends de toi. C’est tout ce que je te demande, tu gâches ton talent et ta vie. (Ils sourient alors qu’elle approche sa tête vers Lucifer qui fait un baiser sur sa tête.)

 

EXTÉRIEUR – Dans la rueSoirée

Ils marchent dans la rue bras dessus, bras dessous.

Lucifer : Tu es humaine, chérie.

Delilah : Je vais faire ce que tu m’as dit. Je vais remettre de l’ordre dans ma vie. Promis, Lucifer.

Lucifer : Écoute, je ne mène pas la danse. Tout ce qu’il va t’arriver ne dépend que de toi, compris ?

Delilah : Oui.

Lucifer : (Il la prend dans ses bras.) Viens là.

Pendant qu’ils s’enlacent, une voiture ralentie et quelqu’un sort une arme et tire sur les vitres d’un magasin qui se brisent ainsi que Delilah. Cette dernière et Lucifer tombe au sol. La voiture part en trombe et se fait percuter par un mini bus qui la traîne quelques mètres plus loin, sur le lieu de la fusillade. Pendant ce temps, Lucifer se lève en tentant de reprendre ses esprits alors que Delilah est à côté de lui et morte. Lucifer, en colère, se rend à la voiture du tireur qui est inconscient et ensanglanté.

Lucifer : Oh, non, non, non, pas déjà. (Il attrape le bord du blouson et l’homme arrive à se réveiller.) Qu’est-ce que t’as fait ?

Eddie Deacon : Je suis désolé.

Lucifer : (Prenant un air méchant.) T’es désolé. Pourquoi tu as tué cette fille ?

Eddie Deacon : Qu’est-ce que vous croyez, pour de l’argent.

Lucifer : Pour de l’argent. C’est dans des moments comme celui-là que je regrette les Enfers. Toutes ces belles réjouissances réservées aux gens de ton espèce.

Eddie Deacon : Moi, j’ai fait qu’appuyer sur la détente. (Après sa phrase, il se met à mourir. Lucifer, après ça, en profite pour revoir Delilah.)

 

Un hélicoptère fait le tour de la zone de crime où se trouve des ambulances et des voitures de police. Des médecins légistes prennent un brancard pour pouvoir mettre Delilah dedans. Pendant ce temps, le lieutenant Chloe Decker arrive sur les lieux et sort de sa voiture. Elle regarde l’état de la voiture du meurtrier alors qu’une scientifique prend des clichés de la voiture. Les pompiers et les médecins s’affairent de l’autre côté de la rue. Chloe regarde à l’intérieur et cherche des indices. Son collègue, Dan, arrive vers elle.

Dan : (À Chloe.) Tu veux savoir ce que j’ai pour l’instant.

Chloe : (En hochant la tête, elle se tourne vers Dan.) Monroe a dit que c’était « mon » enquête.

Dan : Oui, Chloe, c’est ton enquête mais essaie de ne pas y passer trop de temps. Elle est toute simple. Voilà notre coupable, Eddie Deacon, c’est un petit dealer de bas étage. (Montrant un sachet de drogue.) J’ai trouvé ça dans sa poche et (montrant dans l’autre main un autre sachet) j’ai trouvé ça dans son sac à elle, donc c’est lié à la drogue, elle lui devait de l’argent ou un truc dans le genre. Elle ne remplissait pas vraiment les stades ces derniers temps.

Chloe : Comment tu sais que c’était un petit dealer ?

Dan : Regarde sa voiture.

Chloe : Et t’as vu sa montre. (Elle regarde vers le poignet d’Eddie.) Elle n’est pas donnée.

Dan : C’est sûrement une fausse. Écoute, (regardant autour de lui) là, tu vas avoir les médias sur le dos, Chloe. Cherche pas midi à quatorze heures, pas après Palmetto Street.

Chloe : Si j’ai demandé cette affaire, c’est justement à cause de Palmetto Street, Dan. Bon, enfin bref, il y a des témoins ?

 

INTÉRIEUR – Au LuxSoirée

Lucifer : (En jouant du piano.) Lucifer Morningstar.

Chloe : (Écrivant sur son calepin.) « Lucifer Morningstar ». Est-ce que c’est un nom de scène ou un truc comme ça ?

Lucifer : (Ricanant.) Nom con que Dieu m’a donné. (La regardant et il s’arrête de jouer.) Dites, vous me rappelez quelqu’un, on ne sait pas déjà vu ?

Chloe : Si, il y a environ cinq minutes et c’est moi qui pose les questions. Parlez-moi de votre relation avec la victime.

Lucifer : Elle a travaillé ici, il y a quelques années. Maintenant, il m’arrivait de l’accompagner quand elle chantait. C’est la superstar et un type a décidé de lui ôté la vie.

Chloe : Vous connaissiez le tireur ?

Lucifer : Non, mais on a pu avoir un petit échange sympa avant que vous arriviez. Je lui ai demandé pourquoi. (Il se met à boire son verre.)

Chloe : Hmm, vous aimez jouer les policiers ?

Lucifer : (En rigolant.) Non, ce que j’aime, c’est jouer en général, et pas vous, lieutenant ?

Chloe : Donc, vous avez eu une conversation avec un mort ?

Lucifer : Ah non, il n’était pas tout à fait mort, il n’avait pas rendu l’âme.

Chloe : Je vois. Il vous a dit pourquoi il l’avait tuée ?

Lucifer : Mais pour de l’argent, bien sûr. Les Humains, vous adorez votre argent, hein ? (Il continue son verre.)

Chloe : Oui, oui, on adore et vous débarquez de quelle planète vous ?

Lucifer : (En ricanant.) Ah, il a dit aussi « j’ai fait qu’appuyer sur la détente », ce qui ne manque pas d’intérêt.

Chloe : Delilah a été tuée par un dealer et apparemment, elle avait très souvent fait appel à ses services. C’est triste, c’est moche mais il n’y a rien de bien compliqué dans cette affaire. Ils s’embrouillent, il l’a crible de balles et un accident providentiel vient le punir.

Lucifer : Il ne faut pas se fier aux apparences, très chère. La conclusion est quand même un peu trop facile, je ne sais pas ce que vous en pensez ?

Chloe : Il y a une chose qui m’interpelle : pourquoi alors que, elle est morte sous ce déluge de balles, vous, vous vous en êtes sorti sans une seule égratignure.

Lucifer : Les avantages de l’immortalité. (Il finit de boire son verre.)

Chloe : Immortalité, (elle ouvre une page de son calepin et se met à écrire) bien sûr, euh, ça prend un ou deux « m », je ne sais jamais.

Lucifer : (Gloussant de nouveau.) Qu’est-ce que votre petite corporation corrompue compte faire ?

Chloe : Je vous demande pardon.

Lucifer : Vous allez chercher le responsable, il sera puni, est-ce que ça fait partie des priorités pour vous ? Parce que pour moi, c’en est une.

Chloe : Vous en avez une sacrée paire, dites-moi

Lucifer : Oh, et bien merci infiniment. Je suis dans la moyenne.

Chloe : J’en doute pas.

Lucifer : Eh, vous êtes sûre qu’on ne s’est jamais rencontré parce que je jurerai vous avoir vue toute nue. On ne s’est pas envoyé en l’air ?

Chloe : (Faisant non de la tête.) On a terminé. (Elle s’en va mais Lucifer l’interpelle.)

Lucifer : Lieutenant, attendez, il reste quelqu’un à punir, on n’a pas terminé.

Chloe : Si, on a terminé. (Elle s’en va.)

 

EXTÉRIEUR – Près d’un parcJournée

Sur les hauteurs de Los Angeles, alors qu’une voiture roule dans cette direction, un mariage commence.

Prêtre : …quelques raisons que ce soit de s’opposer à ce mariage, qu’il parle maintenant ou se taise à jamais.

Lucifer : (Interrompant la cérémonie en levant l’index.) S’il vous plaît, moi je vois un problème. (Les invités et les fiancés se tournent vers lui.) Personne d’autre n’a remarqué que cette jeune femme est d’une beauté à couper le souffle, mais que lui est petit, tout transpirant et, (pendant une dame d’honneur parle à une autre) il faut bien le dire, foutrement moche. (Quelques invités sont choqués par ses propos.) C’est vrai, c’est un mariage ou un kidnapping. (S’adressant à un invité.) Vous voyez ce que je veux dire. (Ce dernier le regarde.)

Femme : (Pendant que le prêtre fait un signe de la croix.) C’est incroyable, qui c’est cet homme.

Lucifer : (Le voyant faire.) Ouf, vous pouvez toujours essayez, padre. Oh, tant que vous y êtes, donnez-lui le bonjour, ça fait un bail. (Le prêtre prend peur et s’en va. Pendant ce temps, Lucifer s’adresse au fiancé.) Jimmy Barnes, tu te souviens de moi.

Jimmy Barnes : Salut, mec, c’est une cérémonie privée, comment tu es entré ?

Lucifer : C’est bien fastueux tout ça hein (il se retourne puis revient sur Jimmy) pour un producteur sur le retour. (En répétant.) Tu te souviens de moi, hein ?

Jimmy Barnes : Oui, je me souviens très bien de toi. Bon, qu’est-ce que tu veux, je suis occupé, là.

Lucifer : Et bien, je n’en reviens pas que tu oses te marier aujourd’hui alors qu’hier ton ex-fiancée, qui fut une mega star, a été assassinée de sang froid.

Jimmy Barnes : Ben oui c’est triste mais tu sais quoi, elle a déjà gâché mon mariage une fois, je ne vais pas la laisser recommencer.

Lucifer : (En souriant.) Ça fait mal d’être rejeté, hein Jimmy ? Deux fois. (Il ricane.)

Jimmy Barnes : Quoi ?

Lucifer : Tu as essayé de la récupérer, il n’y a pas longtemps. Je tuerai si on me disait une seule fois, c’est impossible. (À voix basse.) C’est bon, accouche, qu’est-ce que t’as à dire, Jimmy ? Tu as voulu sa mort.

Jimmy Barnes : (Voyant le regard de Lucifer.) Arrête de me regarder comme ça, pauvre taré, essaye pas de lire dans mes pensées. Non, j’ai jamais voulu ça. J’étais furieux et humilié quand elle m’a largué, mais j’ai plutôt bien rebondi.

Lucifer : (Regardant vers la future mariée.) Ça, c’est clair. Respect.

Jimmy Barnes : Tu devrais faire ton numéro chez 2Vile.

Lucifer : Le rappeur ?

Jimmy Barnes : Bien sûr, Delilah m’a laissé tomber pour cet espèce de cinglé. Ils arrêtaient pas de se prendre la tête, il la frapper, il traîne 24 heures sur 24 avec des abrutis qui ont tous des flingues, ouais. C’est de son côté qu’il faut creuser.

Lucifer : D’accord. (Se tournant vers la femme.) Désolé, comme je suis grossier. Permettez-moi de me présenter, je vous prie, Lucifer Morningstar.

Future mariée : (Voyant le regard de Lucifer.) Je n’ai vraiment pas envie de me coucher avec lui ce soir. (Les invités sont choqués.)

Homme : Qu’est-ce qu’elle a dit ?

Future mariée : (Se tournant vers Jimmy.) Oh, mince, je suis désolée. (Très gênée.) Je…. Comment j’ai pu dire ça.

Lucifer : Non, soyons honnêtes s’il vous plaît. Vous n’épousez pas ce Hobbit parce que vous êtes amoureuse de lui.

Futur mariée : Mon Dieu

Lucifer : Euh non. (Il tape une fois dans ses mains.) Bon, allez, il faut que j’y aille. (Il commence à partir puis se retourne vers eux.) Bonne chance à tous les deux les enfants, hein ? (Il s’en va et la femme fait tomber son bouquet au sol. Pendant ce temps, Lucifer tape sur l’épaule d’un homme à l’entrée.)

 

INTÉRIEUR – Dans la maison de 2VileJournée

Lucifer roule vers la maison du rappeur 2Vile, s’arrête puis sonne à la porte. Un majordome l’ouvre.

Majordome : Bonjour monsieur.

Lucifer : C’est ça, je voudrais voir le tristement célèbre 2Vile, il est là ?

Majordome : Désolé, monsieur, il n’est pas disponible, j’ai peur qu’il soit en deuil.

Lucifer : Oui, j’ai de la drogue pour lui.

Majordome : Si vous voulez bien me suivre.

2Vile est dans sa maison avec des amis en train de boire et de s’amuser. Le majordome arrive avec Lucifer qui regarde ce qui se passe. Pendant ce temps, une femme donne un verre à 2Vile.

Lucifer : (En parlant fort.) Est-ce que quelqu’un aurait l’amabilité d’arrêter cette horrible musique ? Allô, Disc-jockey, merci.

2Vile : C’est qui ce clown ?

Majordome : Il a de la drogue pour vous, monsieur.

Lucifer : Je m’appelle Lucifer Morningstar.

2Vile : (En répétant.) « Lucifer Morningstar ». Dans le monde du hip-hop, ça le fait. (Lucifer arrive vers lui.)

Lucifer : Vous êtes très humiliant.

2Vile : Quoi ? Qu’est-ce qu’il y a ? Tu n’aimes pas le hip-hop.

Lucifer : Non, évidemment que non.

2Vile : Ben là, c’est toi qui est humiliant. (Il se lève, arrivant vers Lucifer qui s’est avancé.) T’as un problème avec les Blacks, mon pote ?

Lucifer : Non, pas le moindre, je déteste juste votre musique et par votre musique, j’entends « votre » (il insiste sur le mot « votre ») musique. Pas la musique du peuple noir. C’est vrai, sans le blues, il n’y aurait jamais eu de musique satanique. Alors, oui bien sûr, il y a de grands artistes mais, pas vous. Je ne sais pas si je suis clair ?

2Vile : Si, c’est super clair.

Lucifer : Cool.

2Vile : Surtout si tu cherches à te faire descendre. (Les hommes sortent leur pistolet.)

Lucifer : Ne gaspillez pas vos balles, je suis immortel. Parlez-moi de Delilah.

2Vile : Tu regardes pas les news ? Cette salope est « dead ». (Lucifer le pousse à travers la vitre qui se brise en mille morceaux et le fait pencher près d’une barrière, le tenant par le collier. Les autres arrivent en pointant leurs armes vers eux.) Ne tirez pas, bande d’abrutis. (À Lucifer.) Je ne l’ai pas tuée.

Lucifer : Pourquoi devrai-je vous croire ?

2Vile : (En paniquant.) Parce que j’étais amoureux d’elle.

Lucifer : Certains s’en prennent à la femme qu’ils aiment, le cœur fonctionne de manière étrange. Enfin, c’est ce qu’on m’a raconté.

2Vile : C’est pas ça, elle me rendait dingue.

Lucifer : C’est classique avec les femmes mais ce n’est pas pour ça qu’il faut les battre, hein ?

2Vile : (Paniqué alors que Lucifer le retient toujours avec le collier.) Il y a longtemps qu’on avait réglé ce problème. Je l’ai cogné qu’une fois parce que j’avais découvert qu’elle me trompait. (Lucifer réfléchit à ce que 2Vile vient de dire puis le ramène sur la terre ferme, alors qu’un homme baisse son arme.)

Lucifer : Eh bien voilà, avec qui ?

2Vile : (Reprenant ses esprits.) J’en sais rien, j’en sais rien, elle n’a pas voulu me le dire, c’était un secret, un genre de type qui est marié et qui est plein aux as.

Lucifer : Il y a un ami à qui elle aurait pu se confier ?

2Vile : Elle ne faisait confiance à personne, mec. Il y a sa psy, si quelqu’un sait quelque chose, c’est elle. Elle s’appelle, Linda quelque chose, à Beverly Hills, elle l’a voyait genre cinq fois par semaine sous un faux nom et tout et tout.

Lucifer : Ah, tiens donc, bien, merci pour votre accueil. (Il commence à s’en aller lorsque Chloe arrive dans la pièce.)

Chloe : (Pointant une arme vers les personnes présentes.) Police. Mettez vos armes par terre, et que ça saute. (Elle tient le majordome par l’épaule.) Vous deux, contre le mur.

Lucifer : (Pendant ce temps, un autre homme met son arme au sol.) Lieutenant, bienvenue à notre petite sauterie.

Chloe : (Pointant son arme vers le majordome.) Mettez les armes dans le seau à glaces, vite. (L’homme s’exécute.)

Lucifer : Oh la petite maligne. Vous m’avez écouté finalement.

Chloe : J’ai fouillé le portable du mort. 2Vile est la dernière personne qu’il a appelée.

2Vile : (À voix basse.) Oh non, merde.

Chloe : (À Lucifer.) Ce que je trouve très étrange c’est comment « vous » êtes remonté tout seul jusqu’à lui.

Lucifer : Eh bien, j’ai bossé ma chérie.

Chloe : (À 2Vile.) Parlez-moi de Delilah.

Lucifer : (Répondant à sa place.) C’est bon, il m’a déjà dit ce qu’il savait.

Chloe : (À 2Vile.) Et pourquoi vous avez appelé l’assassin deux jours avant le meurtre.

2Vile : OK. Ouais, je l’ai appelé parce que, de temps en temps, il me dépanne. Du coup, il a rencontré Delilah mais on s’en fout, ça ne fait pas de moi un tueur, si ?

Chloe : Non mais ça fait de vous un suspect.

2Vile : (Alors que Lucifer regarde vers lui.) Quoi ? Alors tous les contacts d’Eddie sont des suspects ? Attendez, c’est une blague, vous allez devoir interroger la moitié d’Hollywood, on va se croire à la remise des Oscars.

Homme : (À Chloé.) Hey, euh, vous n’êtes pas la nana dans ce film là…

Lucifer : (L’interrompant en se tournant vers Chloe.) Comment ça, quel film ? Vous étiez actrice alors.

Chloe : Oui.

Homme : Le truc pour ados. C’est quoi le titre déjà ?

2Vile : J’en sais rien.

Lucifer : Oui, bien sûr « Jacuzzi Club High School ». C’est de là que je vous connais.

Chloe : Revenons à ma question, si vous le voulez bien.

Lucifer : Il y a une scène de nue où elle sort du jacuzzi, c’est un plagiat du film « Ça chauffe au lycée Richmond ». C’était la nouvelle Phoebe Cates.

Chloe : Merci, c’est vraiment gentil.

Lucifer : C’est une sacrée scène de nue.

Chloe : J’ai suffisamment de balles pour vous obligez à vous taire. (À 2Vile.) Vous, faut qu’on discute, tout de suite.

Lucifer : (Alors que 2Vile tente de se défendre.) C’est une perte de temps, lieutenant. Je viens de le menacer, s’il avait su quelque chose, il aurait dit, croyez-moi.

Chloe : Vous avez fait quoi ?

2Vile : Ouais, ce n’est pas légal ?

Chloe : (En hochant la tête.) Un peu, ouais. Vous, bougez pas de là. (Elle sort ses menottes et elle parle à Lucifer.) Vous, vous venez avec moi.

Lucifer : Quoi ? (Chloe lui met les menottes dans le dos. Lucifer sourit.) Avec plaisir. (Chloe l’amène hors de la maison.) Au moins, vous allez peut-être m’écouter maintenant, même si je ne sais pas trop pourquoi vous m’arrêtez.

Chloe : (Elle le fait entrer dans sa voiture.) Parce que vous interférez dans une enquête de police parce que vous avez enfreint je ne sais même pas combien de lois, et en plus vous me gonflez.

Lucifer : Je peux retirer mes menottes, vous savez.

Chloe : « LOL ». (Il lui montre bien qu’il a enlevé ses menottes alors qu’elle les reprend.) Comment vous avez fait ?

Lucifer : Oh, mais on perd du temps là, on devrait être en train de résoudre un homicide et de punir les commanditaires du meurtre.

Chloe : « On » ? Vous êtes dingue, je vous embarque, montez dans la voiture.

Lucifer : Non, non, ce n’est pas drôle, sans compter que c’est complètement inutile. Allez, je vous aiderez, ce sera marrant.

Chloe : Comment est-ce que vous pourriez m’aider ?

Lucifer : J’ai certaines qualités, je sais me montrer très persuasif et j’ai tendance à voir des choses que les autres ne voient pas.

Chloe : Donc, vous êtes quoi ? Médium ?

Lucifer : Non, je ne lis pas dans les pensées, je ne suis pas un Jedi. Les gens aiment me confier leurs petits secrets.

Chloe : Ils vous confient des secrets, ils vous confessent leurs péchés comme ça.

Lucifer : Non, pas leurs péchés, je n’ai pas de pouvoir sur leurs péchés, je suis un peu mal placé. Les gens me confient leurs désirs les plus intimes, c’est comme une sorte de don. Plus l’humain est simple, plus c’est facile, plus il est complexe, plus c’est exaltant et excitant en fait. Pour ce qui est des péchés, je n’ai pas d’influence sur vos semblables.

Chloe : « Mes semblables » ? (Lucifer acquiesce en hochant la tête.) Ah, j’y suis, c’est très clair, votre prénom, le trip Lucifer, et délier les langues c’est votre super pouvoir.

Lucifer : Bon, c’est plutôt un don de Dieu, je dirais. OK, écoutez, (Chloe se racle la gorge) dites-moi lieutenant, que désirez-vous plus que tout dans cette vie.

Chloe : (Ça ne lui fait rien.) Quoi, c’est ça votre super don ?

Lucifer : Hmm.

Chloe : (Tentant de se concentrer au regard de Lucifer.) Je crois que quand j’étais petite, j’ai toujours voulu être dans la police comme mon père, et venir en aide à la population et être pris au sérieux quand je dirais aux gens de la fermer et de monter dans ma putain de voiture. (Elle prend un ton plus haut tandis que le sourire de Lucifer se referme. Le voyant, elle se met à sourire.)

Lucifer : Vous n’êtes pas une sorte de Jedi au moins ?

Chloe : (En insistant.) Montez dans cette voiture.

Lucifer : (Se reculant et pointe son doigt vers elle.) Non, non, je sais une chose que vous ignorez.

Chloe : Ah vraiment, laquelle ?

Lucifer : Je dirais rien sauf si on collabore tous les deux. Allez, moi aussi je suis remonté jusqu’à 2Vile, hein ? (Il se met à sourire.)

Chloe : Pourquoi vous êtes autant attachée à cette affaire ? À Delilah.

Lucifer : (Il a l’air triste.) Écoutez, je… j’y suis juste attaché, c’est tout. Si je ne m’étais pas mêlé de sa carrière, elle ne serait peut-être pas morte.

Chloe : OK, OK, d’accord. (Lucifer se met à sourire.) Mais si jamais votre soi-disant indice ne mène à rien, je vous repasse les menottes (elle lui fait montrer) et cette fois vous les garderez. (Lucifer se met à sourire.)

Lucifer : C’est une promesse ? (Chloe sourit tandis que Lucifer rigole puis ils se mettent à monter dans la voiture.)

 

EXTÉRIEUR – Dans les rues de Los AngelesJournée

Lucifer et Chloe se rendent, en voiture, au bureau de la psychologue de Delilah.

Chloe : (Hors cadre.) Oui, une psy à Beverly Hills qui s’appelle Linda …

 

INTÉRIEUR – Dans la voiture de ChloeJournée

Chloe : (Au téléphone tandis que Lucifer est assis sur la banquette arrière.)… Regardez si Delilah était une de ses patientes.

Lucifer : Et, ah au fait, elle utilisait un pseudo et il se trouve que je le connais. Je suis doué, hein. Penny Lane.

Chloe : (Au téléphone.) Elle utilisait peut-être le nom de Penny Lane. Merci. (Elle regarde le visage de Lucifer.) Prenez pas cet air narquois. On n’a pas avancé pour l’instant.

Lucifer : Non, non, non c’est pas ça, c’est juste que je savais que je vous connaissais.

Chloe : D’accord, d’accord, vous avez vu mes roploplos, c’est génial. Vous avez quel âge, douze ans ?

Lucifer : Mais sinon c’est à cause de ce film que vous avez l’air constamment sur la défensive.

Chloe : Euh, il y a d’autres choses que je voudrais que les gens oublient de temps en temps.

Lucifer : D’accord, la jolie lieutenant de police qui bataille pour être prise au sérieux dans un monde d’hommes.

Chloe : Ouais, il y a un peu de ça.

Lucifer : Ils se sentent menacés, il est clair que vous êtes brillante et que vous avez un instinct très sûr. Ignorez-les, faites-vous confiance.

Chloe : (Répondant au téléphone qui s’est mis à sonner.) Lieutenant Decker. D’accord, envoyez-la moi, merci.

Lucifer : C’était quoi ?

Chloe : (En soupirant.) Ce que vous m’avez dit tient la route, il y a une Penny Lane qui voit un docteur Linda Martin à Beverly Hills.

Lucifer : Excellent, j’annule tous mes rendez-vous. (Le téléphone de Chloe se remet à sonner.) Oh, vous êtes très demandée.

Chloe : Arrêtez de parler. (Répondant à son interlocuteur.) Allô ? Quoi, c’est une blague, elle va bien ? Ah, évidemment elle est pas là. Merci. (Elle raccroche et parle à Lucifer.) On doit faire un petit détour.

Lucifer : Euh, mais non, je ne suis pas d’accord.

Chloe : Ma fille s’est battue à l’école, je dois passer la prendre.

Lucifer : Enfin, elle ne peut pas rentrer toute seule comme tout le monde ?

Chloe : Elle a sept ans.

Lucifer : (Haussant le ton.) Je ne suis pas là pour qu’on fasse vos courses, je suis là pour résoudre un homicide.

Chloe : Vous croyez ? (Elle tourne à droite brusquement, faisant tomber Lucifer le long de la banquette.)

 

À l’école de Chloe, les enfants sortent de l’école alors qu’il y a un bus devant. La voiture de Chloe arrive en face.

 

INTÉRIEUR – Dans la voiture de ChloeJournée

Chloe : (Enlevant sa ceinture de sécurité.) Attendez-là.

Lucifer : (Avec l’air plus sérieux.) Avec plaisir. J’ai horreur des enfants.

 

EXTÉRIEUR – Devant l’école de Trixie - Journée

Pendant que Chloe entre dans l’école, Lucifer sort de la voiture et prend une cigarette pour fumer. Il voit une très jolie femme arriver dans l’école.

 

INTÉRIEUR – Dans l’écoleJournée

Lucifer entre dans l’école mais s’aperçoit que la femme n’est plus là. Il s’assoit sur le banc et allume son briquet alors qu’une jeune fille à côté de lui l’interpelle.

Trixie : Je crois que vous n’avez pas le droit de fumer dans l’école.

Lucifer : Oh, grand Dieu, qu’est-ce que je risque exactement ?

Trixie : Ma mère est dans la police en fait. Elle pourrait vous arrêter si ça se trouve.

Lucifer : (Prenant l’air content, il éteint son briquet.) Oh, je crois bien que je connais ta mère.

Trixie : C’est quoi ton nom ?

Lucifer : Lucifer.

Trixie : Lucifer, comme le Diable ?

Lucifer : C’est ça, oui.

Trixie : Moi, je m’appelle Béatrice mais tout le monde m’appelle Trixie.

Lucifer : C’est un nom de pute.

Trixie : C’est quoi une pute ?

Lucifer : Demande à ta mère. Et euh, pourquoi tu as des problèmes ?

Trixie : (Montrant une autre jeune fille.) Tu vois la fille là-bas, (Lucifer regarde dans cette direction et la voit) elle n’arrêtait pas de m’embêter. Elle a fait un faux compte sur Internet où elle faisait que se moquer de moi. Alors, moi je lui ai donnée un coup de pied dans la « minouchka ». (Elle lui montre l’endroit.)

Lucifer : Oh, oh oui je vois. Bien joué. (Il sourit.) Très bien joué. (Il se lève puis s’accroupit devant la jeune fille. Il sourit.) Salut, Petite Grosse, tu sais qu’il y a un endroit spécial en enfer réservé aux petites connes comme toi. Continue comme ça. (Ses yeux se mettent à devenir rouge. Elle se met à hurler de terreur.)

Chloe : (Sortant par une porte et voit Lucifer debout.) Qu’est-ce que vous avez fait ?

Lucifer : Euh, je crois qu’elle se sent horriblement coupable d’avoir mal agit. (Chloe regarde vers sa fille qui sourit. La cloche se met à sonner.)

 

EXTÉRIEUR – Près de l’écoleJournée

Chloe descend les marches avec Trixie main dans la main tandis que Lucifer se trouve derrière elle. Pendant ce temps, Dan arrive vers eux.

Trixie : Salut Papa.

Dan : Salut mon petit Chat.

Chloe : Ouh, ça alors, t’es en retard.

Dan : Lâche-moi, tu veux. (Trixie se bouche les oreilles.) Je boucle une enquête.

Chloe : D’accord, comme si moi je n’étais pas sur une enquête. Oui, tu sais, celle que t’as essayé de me voler.

Dan : Celle que tu pouvais boucler dans la minute. C’est ce que t’as fait. L’enquête est close ?

Chloe : Je fais un peu de zèle, Dan, c’est une affaire très médiatisée.

Dan : Justement, essaye d’être un petit peu plus maline.

Lucifer : (Interrompant la conversation.) Elle est très maline, c’est vous l’abruti. Vous devriez peut-être vous abstenir de vous disputer devant votre fille. (Trixie a toujours les index dans ses oreilles.) C’est inconvenant.

Dan : (Regardant vers Lucifer.) Je ne sais pas si je dois rire ou vous descendre.

Lucifer : Surprenez-moi.

Trixie : (À son père.) Tu ne trouves pas qu’il est drôle ?

Lucifer : Hmm.

Chloe : (À Dan qui se tourne vers elle.) Bon, est-ce que tu peux la déposer chez ma mère, on doit y aller, merci, salut. (À sa fille.) Trixie, fait un bisou à maman. (Elle lui fait un baiser sur la joue.) Je t’aime tellement mon cœur et chapeau, tu t’es bien défendu.

Trixie : Merci maman. C’est quoi une pute ? (Chloe regarde vers Lucifer qui se tourne vers Dan.)

Chloe : Ton père t’expliquera.

Dan : (À voix basse.) Merci.

Trixie : (Elle s’en va avec son père puis se tourne vers Lucifer.) Au revoir, Lucifer, contente de t’avoir rencontré.

Chloe : (Après qu’ils soient partis.) Je crois qu’elle vous aime bien.

Lucifer : Évidemment, comment me résister ?

 

INTÉRIEUR – Dans le cabinet de Linda MartinJournée

Lucifer : (Mettant du café dans une tasse.) Votre fille, vous l’avez vraiment voulue ou c’était un accident ?

Chloe : Ben disons qu’elle était voulue.

Lucifer : Ah ouais. Je n’ai jamais compris le désir humain de procréation.

Chloe : Ce qui est sûrement une bonne chose.

Lucifer : Les enfants sont d’hideuses petites créatures et en plus, ce sont des gouffres financiers. (Il boit sa tasse de café.) Mais la votre est sympa. Enfin, bon, il n’y a pas de quoi être fier mais il n’y a pas de quoi non plus avoir honte, donc vous vous en sortez pas mal.

Chloe : Est-ce que vous vous rendez compte que vous parlez comme un gros con ?

Lucifer : Non. En parlant de « gros con », (il s’approche du visage de Chloe) pourquoi votre ex-mari vous met autant la pression pour boucler l’enquête ?

Chloe : (S’avançant aussi.) Pour rien.

Lucifer : (Prenant l’air surpris.) Bizarre.

Chloe : Ouais, vous êtes bizarre.

Lucifer : C’est mon Père qui vous a envoyée ? (Chloe tente de répondre mais Linda sort de son cabinet alors que leurs regards se croisent.)

Linda : C’est bon, lieutenant, je vais vous recevoir.

Chloe : (Hors cadre.) Merci.

Lucifer : (Se tournant vers Chloe.) Elle croit que je suis lieutenant.

 

INTÉRIEUR – Dans le bureau de Linda MartinJournée

Chloe : Docteur Martin, j’aimerais vous poser quelques questions au sujet de Delilah. (Lucifer pose la tasse sur la table alors que Linda le regarde fixement.)

Lucifer : Vous êtes en train d’y penser je suis sûr.

Linda : Pardon ?

Lucifer : Je ne vous le recommande pas, je suis comme une drogue sur patte, on est vite accroc, ça ne finit jamais bien.

Chloe : (N’y comprenant rien.) Excusez-moi, vous vous connaissez tous les deux ?

Lucifer : Non, mais je connais ce regard.

Linda : Je ne sais pas de quoi vous parlez.

Lucifer : (Regardant vers Chloe.) C’est intéressant, parce que vous ne me regardez jamais comme ça.

Chloe : Comment ?

Lucifer : Avec une sorte de désir charnel.

Chloe : C’est parce que je n’en ai aucun.

Lucifer : Mais c’est ça le truc, la plupart des femmes me désirent. J’ai tendance à titiller le côté sombre et coquin qui est en chacune, mais vous, vous semblez étrangement immuniser contre mon charme.

Chloe : Appelez ça du charme, ça me paraît un peu exagérer. Pour tout vous dire, je ne vous trouve pas attirant. C’est chimique. (Lucifer fait un petit « oui » de la tête.)

Lucifer : C’est fascinant. (Se tournant vers Linda.) Et sinon Linda…

Linda : (L’interrompant.) Vous dites que c’est « fascinant », et pourtant je perçois que ça vous trouble, n’est-ce pas ? Vraiment ?

Chloe : (Reprenant la discussion.) Docteur Martin, (Linda se tourne vers elle alors que Lucifer se racle la gorge) on sait que Delilah entretenait une relation adultère avec un homme marié très riche. Alors, si vous donniez son nom, on pourrait vous libérer.

Linda : Désolée, je ne peux pas vous le donner.

Lucifer : (Se tournant vers Chloe.) Oh, elle fait partie des humains complexes. (Regardant vers Linda.) Linda trésor, pourquoi ne pas me le dire, hmm.

Linda : (Elle sourit de gêne.) Je ne peux pas.

Lucifer : Hmm, hmm.

Linda : Ça me démange, mais je ne peux pas. Oh, vous êtes diabolique.

Lucifer : (En souriant.) C’est le mot, oui. S’il vous plaît docteur Martin, je sais que vous en avais envie.

Linda : (En serrant les dents.) Ah, bon sang, surtout que je peux vous dire que c’est dur.

Lucifer : Oh, j’imagine. (Linda pousse un râle.)

Linda : Oh non, je ne peux pas.

Chloe : (À Lucifer, à voix basse.) Qu’est-ce que vous lui avez fait ? Vous l’avez droguée ?

Lucifer : Non, ce n’est pas sa faute, elle est sensible à mon charme. Regardez et apprenez. Bon, la réponse est oui, je peux vous envoyer au septième ciel si vous y tenez mais d’abord, (Chloe se tourne vers Lucifer) vous devez tout me raconter Linda, d’accord ?

Cette dernière tente de refuser de lui répondre mais c’est trop dur. Elle craque.

Linda : OK, c’est Grey Cooper. (Chloe est étonnée en entendant le nom.)

Chloe : Grey Cooper, vous êtes sérieuse ? Ça c’est du lourd.

Lucifer : Grey Cooper, l’acteur, qui est marié à Amanda, comment elle s’appelle ?

Chloe : Oui, oui.

Lucifer : Non, il est horrible. Il est tout en mâchoire, il est tout beau, il est tout propre sur lui. Ah, non, ça me déçoit vraiment de Delilah, hein. Quel mauvais goût elle avait pour tout ce qui est de la gent masculine.

Chloe : Merci infiniment, docteur Martin. On vous appellera. On doit y aller.

Lucifer : (Il retient Chloe par le bras alors qu’elle se lève.) Ben oui, on doit y aller, mais j’ai accepté un deal, je dois honorer ma part du marché. (Chloe se rassoit.) Vous voulez bien m’attendre dehors. (Linda est excitée.)

Chloe : Vous envisagez vraiment de faire l’amour avec elle maintenant ?

Lucifer : Je n’en ai pas pour longtemps.

Linda : Je fais du yoga. Du hot yoga. Je suis effroyablement souple. Je vous montre. (Elle prend sa jambe droite et fait un tour avec. Lucifer se met à sourire en la voyant faire. Mais elle a mal et pousse un râle.) J’ai vraiment essayé de me retenir.

Lucifer : Oui. Vous avez essayé, c’est le plus important. (Chloe s’en va tandis que Lucifer se met à se lever pour partir à son tour.) Euh, écoutez, je suis plus que navré mais on va devoir remettre à une prochaine fois, je repasserai.

Linda : J’espère bien.

Lucifer : Je n’ai qu’une seule parole. (Il sourit et elle aussi mais plus crispé.)

 

EXTÉRIEUR – Dans une rue de Los Angeles près d’HollywoodJournée

Des fans se massent autour d’une scène de tournage d’un film. Lucifer passe entre eux et passe à côté de l’agent de sécurité.

Lucifer : Pardon.

Agent de sécurité : Hey, hey, hey, monsieur. (Pendant ce temps, lié au film, une voiture et une voiture de police se poursuivent jusqu’à un accident mais contrôlé. Des tirs se font entendre et Lucifer arrive devant elles.)

Réalisateur : (Alors que la cloche se met à sonner.) Merde, mais c’est qui ce gars. Qu’est-ce que vous foutez là ? (Il est en colère alors que Chloe arrive sur le plateau de tournage.)

Chloe : (Hors cadre.) Pardon, pardon. (Elle court près de Lucifer et du réalisateur.) Excusez-moi.

Agent de sécurité : C’est interdit.

Chloe : Désolée, il est avec moi. (Grey Cooper et un autre homme se relèvent. Lucifer semble surpris.)

Lucifer : Mais enfin, ce n’est pas Grey Cooper.

Réalisateur : Non, mais bien sûr que non. Qu’est-ce que vous voulez au juste ?

Chloe : Il faut qu’on parle à monsieur Cooper.

Grey Cooper : (Ayant les bras croisés.) Bon Dieu, Delilah, ouais, j’ai entendu ça ce matin. (Deux agents de police sont derrière eux.) Difficile à croire. On a fait un film ensemble l’an dernier. On était proches tous les deux.

Lucifer : Ah bon ?

Grey Cooper : (Le regardant.) Amis.

Lucifer : Amis qui couchaient ensemble ?

Chloe : (Mettant sa main sur le bras de Lucifer.) On se calme, je m’occupe des questions. (Lucifer la regarde.) Monsieur Cooper, quand avez-vous vu Delilah pour la dernière fois ?

Lucifer : Oui, si vous me permettez, j’aurai une question de plus avant que vous posez les plus ennuyeuses. (Il porte son regard vers Cooper.) Dites-moi, monsieur Cooper, qu’est-ce que vous souhaitez plus que tout en ce bas monde ? Quel est votre désir le plus secret ? Qu’est-ce que vous voyez quand vous fermez les yeux ? (Cooper regarde fixement Lucifer.)

Grey Cooper : Je me vois Président des États-Unis d’Amérique. (Lucifer se met à ricaner.)

Lucifer : (Se tournant vers Chloe.) Alors, c’est qui le plus diabolique ?

Chloe : D’accord, c’est assez impressionnant comme inspiration, monsieur Cooper. (Ce dernier sourit, gêné.)

Grey Cooper : Enfin, quand j’aurais fini de faire l’acteur.

Chloe : Non, ne soyez surtout pas gêné, c’est vrai si Schwarzy peut le faire. Mais vous ne voulez pas qu’un vilain secret vienne perturber vos projets, je suppose.

Grey Cooper : Il y a un message caché ?

Chloe : Monsieur Cooper, aviez-vous eu une liaison avec Delilah ? (Une voiture arrive en même temps et c’est la femme de l’acteur qui arrive vers eux.)

Amanda : Chéri, t’as pas reçu mes textos, tu devais te libérer pour le déjeuner il y a une demi-heure. (Lucifer regarde la femme avec intérêt.) Qu’est-ce qui se passe ?

Grey Cooper : Ces messieurs-dames sont de la police.

Amanda : Pour de vrai ?

Chloe : Nous avons des questions au sujet de Delilah.

Femme : Oh, oh, oui c’est tellement triste.

Grey Cooper : Ouais, vraiment, vraiment triste. (Chloe s’aperçoit qu’il a une belle montre au poignet.)

Chloe : Votre montre, où l’avez-vous eue ?

Grey Cooper : Non, c’est un accessoire.

Femme : C’est pas celle que Delilah t’a offerte, non ? Pour « L’avenir le dira ».

Grey Cooper : Ah si, c’est le film qu’on a fait. C’est un cadeau de tournage.

Chloe : (En souriant.) Oui, toute l’équipe a eu droit à une montre à dix mille dollars.

Grey Cooper : Non, juste moi, enfin, pour autant que je sache. Parce qu’on était les deux vedettes, vous voyez. (Il se crispe.)

Lucifer : Il faudra devenir un meilleur menteur si vous voulez être Président.

Grey Cooper : (Il se remet à regarder Lucifer.) Oui, je sais.

Lucifer : Donc, vous couchiez bien avec elle, hein ?

Grey Cooper : (En souriant et s’approchant de Lucifer.) Ah ouais. (Ils se mettent à rire mais Cooper comprend vite de son erreur et regarde autour de lui.) Et merde, je viens de l’avouer en public.

Amanda : (Curieusement calme.) C’est pas grave, j’étais au courant de toute façon. Hmm, tu es un très mauvais menteur et un très mauvais acteur.

Grey Cooper : Tu le savais ?

Amanda : Bien sûr. Pourquoi tu crois que je me tape le petit Bobby. (L’homme derrière eux semble surpris de la déclaration.)

Grey Cooper : T’es sérieuse.

Amanda : Ah, oui et c’est trop bon. Hmm, je prends mon pied avec lui, un truc de dingue. (En haussant la voix.) C’est pas vrai Bobby ?

Grey Cooper : Mon garde du corps. (La copine acquiesce.) Quel cliché.

Amanda : (Un peu plus en colère.) Oh moi, je suis un cliché, et bien toi, tu es un connard.

Chloe : Super.

Cooper et le garde du corps en viennent aux mains, la femme tente de les arrêter.

Amanda : Et les gars, non, arrêtez.

Chloe : (Se tournant vers les agents de police.) Messieurs, arrêtez les. (Ils vont les séparer.)

Amanda : Ça ne va pas ou quoi ? Arrêtez.

Chloe : Le coupable est sûrement un de ces deux-là. (Les policiers mettent les menottes aux deux hommes hors champ.)

 

EXTÉRIEUR – Dans la rueSoirée

Des fans de Delilah mettent des fleurs et des bougies à l’endroit où elle a été assassinée. Une chanson chanter par elle est entendue.

 

INTÉRIEUR – Au LuxSoirée

Chloe et Lucifer sont au bar alors que quelqu’un lui donne un verre.

Chloe : Merci. (En soupirant.) Donc, Grey et Amanda n’ont rien à voir avec le tueur. Mais le tireur avait la montre que Grey, ça, ça n’est pas une coïncidence. C’est possible que Delilah lui en ait offert une à lui aussi, comme une sorte de cadeau d’adieu.

Lucifer : Ce qui impliquerait qu’elle était la maîtresse de ce blaireau.

Chloe : Ça vous étonne ? Jimmy, 2Vile, Grey Cooper. On a trois blaireaux avec qui elle couchait. Elle n’avait pas l’air de faire preuve d’un grand discernement.

Lucifer : Ouais, vous marquez un point. (Chloe boit son verre.)

Chloe : Mon Dieu, qu’est-ce que je fais là ?

Lucifer : Oubliez Dieu mais oui, c’est l’éternelle question.

Chloe : (En souriant tous les deux.) Non, je voulais dire ici dans un bar avec vous.

Lucifer : Mais je n’en sais rien lieutenant, c’est à vous de le savoir. N’empêche que malgré votre dégoût affiché, vous ne pouvez pas nier qu’il y a une connexion entre nous. Dites-moi, qu’est-ce que vous désirez ?

Chloe : Vous voulez dire qu’est-ce que je désire plus que n’importe quoi d’autre dans cette vie ?

Lucifer : Je n’utiliserai pas mon don, de toute façon il ne fonctionne pas sur vous, sorcière. (Ils sourient.) Sérieusement, je suis curieux.

Chloe : J’en sais rien, je vous ai dit la vérité, je, je veux vraiment aider la population. Mon père était flic, c’était un bon flic. Ma mère était actrice mais pas que dans des chefs-d’œuvre. Je, j’ai essayé d’être actrice, j’ai retiré mon haut mais ça n’a pas contribué à relever le niveau de notre société.

Lucifer : Ah, je ne suis pas d’accord, j’adore ce film. (Chloe rigole.)

Chloe : J’ai tout plaqué, je suis devenue flic comme mon père et j’ai décidé d’assumer « Jacuzzi Club High School ».

Lucifer : Hmm.

Chloe : Ensuite, je suis devenue lieutenant et j’ai trouvé un nouveau moyen de me faire remarquer.

Lucifer : Ah, la voilà la raison pour laquelle votre ex-blaireau veut que cette enquête soit bouclée.

Chloe : Ouais. Ouais, exactement. C’est à cause d’une affaire, une fusillade sur Palmetto Street. Un flic s’est fait tiré dessus et je n’avais pas la même version que, à peu près tous les autres collègues autour de moi, y compris mon ex et j’ai rien voulu lâcher. Ça m’a bien grillée. Et euh, aujourd’hui, (elle regarde au-dessus d’elle) personne ne veut plus travailler avec moi.

Lucifer : Eh bien moi, je suis dispo.

Sur un téléviseur, une journaliste parle de l’affaire de Delilah et de ses ventes de disques, Maze interpelle Lucifer.

Maze : Dommage que ta petite protégée soit plus là pour prendre le chèque.

Journaliste : L’album de la bande originale du fil « L’Avenir le dira » a atteint la 15ème place du top album et il continue de progresser. (Un graphique est montré.) Les ventes de…

Chloe : (Pendant que Lucifer a l’air surpris.) Oh waouh. (La journaliste continue de parler de Delilah.) Ce n’est pas au dealer que Delilah a donné la montre.

 

INTÉRIEUR – Dans un studio d’enregistrementSoirée

Un chanteur enregistre une chanson et Jimmy va le voir pour qu’il arrête.

Jimmy Barnes : Stop, stop, stop, qu’est-ce que t’as, un chat dans la gorge ? Qu’est-ce que tu me fais là ? (Il se tourne vers la porte d’entrée car Lucifer et Chloe entrent puis vont le voir.)

Lucifer : Salut Jimmy.

Jimmy Barnes : Encore toi, hein.

Lucifer : Comment se portent les ventes d’albums ?

Jimmy Barnes : De quel album ?

Chloe : (Elle s’avance près de Lucifer.) La BO de « L’avenir le dira » que vous avez produite. Whitney Houston a atteint le top ten des ventes après sa mort et Mickael Jackson a atteint la stratosphère. Je doute que vous vous hissiez à de tels sommets, même en ayant fait tuer Delilah mais ça va vous faire un paquet de royalties dans votre poche. J’imagine que vous étiez vraiment à court d’argent, ce qui explique que vous ayez payé le tireur avec votre montre.

Lucifer : La montre que Delilah t’avais donné, c’est glauque mais tu es glauque alors.

Jimmy prend son arme et menace le chanteur en la mettant sur son coup. Chloe sort son arme et la pointe vers eux.

Chloe : Hé, Jimmy.

Jimmy Barnes : C’est moi qui l’ai créée et elle m’a ruiné. (Les personnes de la technique sortent du studio en courant.) Elle m’a humilié, elle me devait tout, elle m’est redevable.

Lucifer : (Commençant à prendre l’air méchant.) Tu n’es pas Dieu, Jimmy, tu ne l’as pas créée mais tu l’as détruite. Je vais donc te punir.

Jimmy Barnes : (Lucifer s’approche de lui.) Reste où tu es, pauvre taré, je ne rigole pas. Je n’irai pas en taule pour cette salope même pas en rêve.

Chloe : Écoutez-le, Lucifer, reculez.

Lucifer : Tout va bien, je vous ai dit que j’étais immortel. (Chloe tire vers Jimmy qui tire à son tour. Jimmy et le chanteur tombent. Lucifer se tourne vers elle.) Mais pourquoi vous avez fait ça.

Chloe : Il était à deux doigts de vous tuer.

Lucifer : (Il hausse le ton.) Mais non, non, il s’en est sorti trop facilement là. Il faut qu’il paie, il faut qu’il souffre, il faut qu’il ait mal, et surtout, il ne faut pas qu’il s’en tire.

Chloe : Oh non, ne vous en faites pas, je suis sûre que là où il va, il aura vraiment ce qu’il mérite.

Lucifer : Non, non, il n’aura que dalle, et vous savez pourquoi, (il se met à hurler) parce que je suis ici !

Jimmy tire sur Chloe qui s’effondre au sol alors que la vitre s’est brisée. Jimmy est inconscient tandis que Chloe essaye de tenir.

Lucifer : (Se mettant au-dessus d’elle.) Chloe.

Chloe : (Tentant de parler.) Je ne veux pas mourir.

Lucifer : Je ne vous laisserai pas mourir. (Elle a un râle.) Mon Père va devoir attendre.

Jimmy tire sur Lucifer qui se met à avoir des râles et parle doucement.

Lucifer : Accordez-moi une petite seconde. (Jimmy continue de tirer sur Lucifer qui s’est approché de lui. Chloe regarde la scène sans rien comprendre. Lucifer relève Jimmy.)

Jimmy Barnes : Non pitié. (Lucifer le pousse vers une vitre qui commence à se briser.) Pitié, Pitié, ne me tue pas.

Lucifer : Ah, Jimmy. (Il le retourne pour que Jimmy regarde dans la glace et voit le véritable visage de Lucifer.) Tu vas regretter que je ne me contente pas de te tuer.

Après avoir vu son visage, Jimmy se met à hurler. Chloe est désormais inconsciente.

 

INTÉRIEUR – Dans un hôpitalSoirée

Chloe est dans un lit d’hôpital et commence à se réveiller. Des fleurs ainsi que des cartes sont posées sur une table tandis que Lucifer met un bouquet puis se met à côté du lit de Chloe.

Lucifer : Tiens, tiens, regardez qui revoilà. (Elle se réveille tout doucement.)

Chloe : Ah, combien de temps je suis restée inconsciente ?

Lucifer : Trois ans.

Chloe : Quoi ? (Ils se mettent à rigoler.) Vous êtes un sale gosse.

Lucifer : Merci.

Chloe : Incroyable. (Tentant de comprendre.) Il vous a tiré dessus. Pourquoi vous n’êtes pas plus… mort.

Lucifer : Vous avez du mal avec le concept d’immortalité, hein ?

Chloe : (Réfléchissant.) Qu’est-ce qui est arrivé à Jimmy ?

Lucifer : Jimmy. Jimmy a eu ce qu’il méritait.

Chloe : Ah. Bon, je suis sûre que je serais morte si vous n’aviez pas été là, alors, merci.

Lucifer : Pardon, plaît-il, la dernière partie, je… je n’ai pas bien compris.

Chloe : (En souriant.) Merci.

Lucifer : Je vous en prie. Oui, je dois vous avouer que vous êtes beaucoup trop intéressante pour que je vous laisse mourir.

Chloe : Vous m’avez sauvée parce que j’étais intéressante ?

Lucifer : Et aussi très agaçante mais oui. (Ils sourient.)

Chloe : On fait quoi maintenant ?

Lucifer : Ah, je pense avoir suffisamment prouvé que je peux être un bon instrument de lutte contre le crime. (Il se lève et prend sa veste.) Plus personne ne veut faire équipe avec vous, je crois que c’est une bonne base pour une belle amitié.

Chloe : (Bougeant sa tête.) Qui êtes-vous, sérieusement ?

Lucifer : Je vous l’ai dit, je suis…

Trixie : (Qui arrive dans la chambre.) Lucifer. (Elle se met contre lui, ce qu’il n’aime pas.)

Lucifer : Bonjour euh, euh… Pourquoi tu n’irais pas plutôt baver sur ta mère, hein, voilà. (Il la fait asseoir sur le lit mais Chloe souffre de douleur.) Désolé.

Trixie : T’as mal ?

Chloe : Ça peut aller.

Lucifer : OK, je resterais bien pour la réunion de famille mais ça me donne envie de vomir, alors, j’ai vraiment hâte de vous revoir Chloe. (Elle lui fait signe de la main droite.)

Chloe : Moi non.

Lucifer : Ravi que vous ne soyez pas morte. (Il s’en va, les laissant seules.)

 

EXTÉRIEUR – Dans la rueSoirée

Lucifer arrive près du Lux avec sa voiture. Il sort et envoie les clés vers son voiturier mais le temps se met à ralentir.

Lucifer : Mais qu’est-ce que j’ai fait au Ciel ? (Le voiturier attrape les clés alors qu’Amenadiel est sur la route pendant que les voitures passent entre lui. Lucifer s’approche de son frère.) Qu’est-ce que tu veux encore ?

Amenadiel : Je t’ai observé, Lucifer.

Lucifer : L’espèce de pervers.

Amenadiel : Je ne suis pas sûr d’avoir aimé ce que j’ai vu. Tu fais preuve de tempérance, de miséricorde.

Lucifer : Est-ce que tu aurais peur que je me détourne du côté obscur.

Amenadiel : Lucifer, ici-bas, il y a un équilibre qu’il nous faut maintenir. Je te conseille fortement de faire ce que je te demande et de retourner en Enfer.

Lucifer : (Prenant l’air très sérieux.) Ne me menace pas, Amenadiel. Il ne vaut mieux pas que je te déclare la guerre.

Amenadiel : Ah, j’adorerai une bonne guerre. (Lucifer se met à ricaner.) Ah, Lucifer, ma haine envers toi ne fait que grandir à chacune de mes visites.

Lucifer : Tant mieux, je ne voudrais pas qu’il en soit autrement. J’ai hâte de manger ton cœur un de ces quatre. Peace. (Amenadiel déploie ses ailes puis se met à voler, Lucifer le regardant partir en levant la tête.)

 

INTÉRIEUR – Au LuxSoirée

Lucifer joue avec sa pièce et Maze descend le voir.

Lucifer : Je sens ta désapprobation, Maze. Qu’est-ce qu’il y a ?

Maze : (Arrivant vers le bar avec deux bouteilles à la main.) Ce que je n’arrive pas à comprendre, c’est ce qui t’a poussé à sauver la vie de cette femme.

Lucifer : C’est seulement qu’il y a un truc différent chez elle que je ne comprends pas, et ça m’agace un peu.

Maze : C’est peut-être pas elle qui est différente.

Lucifer : (En ricanant.) C’est là que je suis censé de demander : « qu’est-ce que tu veux dire » ?

Maze : (Se trouvant derrière le bar.) J’ai peur que les humains ne déteignent sur toi. Arrête les sentiments. Tu es le Diable. (Elle s’en va.)

Lucifer : (En soupirant.) Je suis le Diable. (Il boit son verre puis quitte la pièce en montant les escaliers.)

 

INTÉRIEUR – Devant la porte de chez Linda MartinSoirée

Lucifer : (Alors que Linda ouvre la porte, surprise de le voir.) OK, bon, voilà le deal, on peut se faire autant de câlins tous nus que vous voudrez mais en échange, vous allez devoir m’écouter. Il y a des petites choses dont j’aimerai discuter avec vous. Juste un dilemme existentiel ou deux. D’accord ?

Linda : D’accord.

Lucifer : Extra.

Il entre dans le bureau de Linda et elle ferme la porte. Une lumière rouge s’allume pour montrer qu’elle est occupée.

Lucifer drives too fast on the road a police officer ask him to pull over.

Officer: Turn the music down, sir. Hey, cut the music.

Lucifer: I'm sorry.

Officer: You know why I pulled you over?

Lucifer: Well, obviously, you felt the need to exercise your limited powers and punish me for ignoring the speed limit. It's okay. I understand. I-I like to punish people, too. Or at least I used to.

Officer: License and registration.

Lucifer: Coming right up.

Officer: Are you trying to bribe me, sir?

Lucifer: Yes, of course… Is that not enough? Take more. It's only money.

Officer: It's against the law, sir.

Lucifer: You people are funny about your laws, aren't you? You break the law sometimes, don't you?

Officer: Sometimes... I put my siren on and drive really fast for no reason at all, just 'cause I can.

Lucifer: Right? And why wouldn't you? It's fun. It feels good to get away with something, doesn't it?

Officer: Yeah.

Lucifer: Uh, it's okay, Officer. People like to tell me things, those deep, dark, naughty little desires that are on their mind. It's a gift. Must be something about this face… You're tempted to keep that, aren't you? Well, what are you waiting for, permission? Go on, take it, buy yourself something pretty. You deserve it… But if you don't mind, I really must be on my way.

Officer: Oh, yeah, of course. Hey, have a nice evening.

Lucifer: You, too, Officer… You, too.

Lucifer comes to the Lux.

Valet: Hey, boss.

Lucifer is in the Lux.

Maze: Where have you been?

Lucifer: Oh, holed up in a château, copulating with a young woman named Faith. It's ironic, isn't it?

Maze: Thank you, Patrick. You can go.

Lucifer: You little devil.

Maze: What? I dropped something.

Lucifer: Well, I'm sure you did.

Maze: Now, Lucifer, I am a big fan of sex.

Lucifer: Obviously.

Maze: But I didn't leave Hell to be a bartender. Shouldn't you be spending your valuable time doing something more significant? You're the Lord of Hell, for crying out loud.

Lucifer: I am retired, Maze. I've got nothing but time. Thank you.

The time is slowing.

Maze: I think you have a visitor.

Lucifer sits on a couch. His brother comes.

Lucifer: Amenadiel, how's it hanging, big guy? Huh?

Amenadiel: Your return to the Underworld has been requested.

Lucifer: Oh, right, okay. Let me just, uh, check my calendar… Yeah, here it is. Uh, the seventh of never through to the 15th of ain't-gonna-happen. How does that work for you guys? Look, remind Dad that I quit Hell because I was sick and tired of playing a part in his play.

Amenadiel: I'm gonna warn you against disrespecting our father, Lucifer.

Lucifer: Yeah, well, our father's been disrespecting me since the beginning of time, so pot-kettle, don't you think?

Amenadiel: You are a mockery of everything divine.

Lucifer: Thank you. Thank you, but lately I've been doing a fair amount of thinking. Now, do you think I'm the Devil because I'm inherently evil, just because dear old Dad decided I was?

Amenadiel: What exactly do you think happens when the Devil leaves Hell? All of those demons, all of those tormented and tortured souls, where do you think they go?

Lucifer: Don't know, don't care. Not my problem, brother… So consider the position officially open… And you, my feathered friend, can go to Hell.

Amenadiel threatens Lucifer with his wing.

Lucifer: Yeah, try it. You think Father's upset now.

Amenadiel: You know, he will not be merciful for much longer.

Amenadiel leaves.

Lucifer is outside the club. He plays with a coin. A car stops.

Delilah: Hey, you. Remember me?

Lucifer: You're famous, aren't you?

Fan: Delilah!

Lucifer: Delilah, isn't it?

Fan: I love you, Delilah!

Lucifer: Can I have your autograph?

Delilah: If I can have a drink.

Lucifer drinks with Delilah at the Lux.

Lucifer: So are you gonna tell me why you really came back?

Delilah: There's something I need to know.

Lucifer: And what's that?

Delilah: Did I... Sell my soul to the Devil?

Lucifer: Well, that would imply the Devil's actually interested in your soul. Look, all I did was introduce you to a few key people who owed me favours, that's all.

Delilah: I mean, with all the good came a hell of a lot of bad.

Lucifer: Oh, right, so the Devil made you do it, did he? The alcohol and the drugs, the topless selfies. The choices are on you, my dear. I mean, Jimmy Barnes? I can't believe you almost married that sweaty little imp.

Delilah: He produced my album. You introduced me to him.

Lucifer: I suggested you work with him, not sleep with him.

Delilah: Well, I got confused.

Lucifer: And then you left him at the altar.

Delilah: Yeah, that was rude of me.

Lucifer: No, actually, I quite enjoyed that bit.

Delilah: You know, he trapped me in the bathroom at the Grammys, said he wanted to get back together. Then I hear he's marrying a supermodel... This weekend. And I'm jealous… Oh, God, I'm a mess.

Lucifer: God has nothing to do with your mess. Look... You didn't sell your soul, Delilah. You do owe me a favour.

Delilah: I'm scared.

Lucifer: You should be. Because what I'm about to ask you is gonna be quite difficult for you… Pull yourself together. That's it, that's all I'm asking. 'Cause you're wasting your talent, your life. Hmm?

Lucifer and Delilah are walking in the street.

Lucifer: You're human, darling.

Delilah: I'm gonna do as you asked. I'm gonna get it together… Promise, Lucifer.

Lucifer: Look, it's not about me. What happens now, that's up to you. Okay?

Delilah: Yeah.

Lucifer: Come here, you.

A man in a car shoots Lucifer and Delilah then has a car accident.

Lucifer: Oh, no, no, no, not yet. What did you do?

Eddie Deacon: I'm sorry.

Lucifer: "Sorry." Why did you end her life?

Eddie Deacon: Why else? Money.

Lucifer: "Money." Oh, it's times like this I wish I was still in Hell. All the fun activities I'd have planned for you.

Shooter: Hey, man, I just pulled the trigger.

Chloe comes to the crime scene.

Daniel: Want to hear what I've got so far?

Chloe: Lieutenant said this is my case.

Daniel: Yeah, Chloe, it is your case, but try not to take too much time. It's an easy one. That's our bad guy. Eddie Deacon, he's a low-level drug dealer. I found these in his pocket, and I found this in Delilah's purse, so obviously drug-related. She probably owed him a bunch of cash or something. She's not exactly selling out stadiums these days.

Chloe: How do you know he's low-level?

Daniel: Look at his car.

Chloe: Did you look at his watch? That thing ain't cheap.

Daniel: It's probably fake. Look... There's gonna be a lot of attention on this one, Chloe. I wouldn't pick at it too hard. Not after Palmetto Street.

Chloe: I asked for this case because of Palmetto Street, Dan… So, anyway, any witnesses?

Chloe interviews Lucifer at the Lux.

Lucifer: Lucifer Morningstar.

Chloe: "Lucifer Morningstar"? Is that, uh, a stage name or something?

Lucifer: God-given, I'm afraid… You know, you look familiar. Have we met before?

Chloe: Yeah, five minutes ago. And I'm asking the questions. Talk to me about your relationship with the victim.

Lucifer: Well, she used to work here a few years back. I would occasionally accompany her while she sang. Then she became a big star and someone decided to end her life.

Chloe: Do you know the shooter?

Lucifer: No, but we did have an interesting little chat just before he kicked off. I asked him why he did it.

Chloe: Huh, like to play cop, do you?

Lucifer: No, I just like to play in general, Detective. What about you?

Chloe: So, you had a conversation with a dead guy?

Lucifer: Oh, no, he wasn't quite dead. His soul hadn't crossed the threshold.

Chloe: I see. Did he tell you why he did it?

Lucifer: Why, money, of course. You humans, you love your money, don't you?

Chloe: Yes. Yes, we do. And, uh, what planet are you from... London?

Lucifer: Yes, he also said, "I just pulled the trigger." Now, don't you think that's interesting?

Chloe: Delilah was shot to death by a drug dealer. And looks like Delilah herself kept the guy pretty busy. You know, it's sad, it's ugly, but it's not rocket science. Something probably went south between them. She gets riddled with bullets, and a nice little act of God takes him out.

Lucifer: You know, it doesn't work like that, Detective. It's quite a neatly wrapped little present for the LAPD, don't you think?

Chloe: Why don't you tell me something? How does she end up dying in a hailstorm of bullets, and you get away without a scratch? I think that's interesting. Don't you?

Lucifer: The benefits of immortality.

Chloe: "Immortality." Mm, of course, uh, you spell that with one or two M's? I always forget.

Lucifer: What will your corrupt little organization do about this?

Chloe: Excuse me?

Lucifer: Will you find the person responsible? Will they be punished? Will this be a priority for you? Because it is for me.

Chloe: You got some balls on you, pal.

Lucifer: Oh, thank you very much, but they're really quite average.

Chloe: I bet.

Lucifer: Now, are you sure that we haven't met? I could swear I've seen you naked. Have we had sex?

Chloe: We're done here.

Lucifer: Uh, Detective, wait! Someone out there needs to be punished. We're not done.

Chloe: Yeah. Yeah, we are.

Lucifer interrupts Jimmy Barnes’s wedding.

Priest: If there is anyone here that would oppose this holy union, speak now or forever hold your peace.

Lucifer: Excuse me. Yeah, I have a problem. Has-has anyone else noticed how incredibly, jaw-droopingly, loin-stirringly beautiful this young woman is and how short, sweaty and altogether fugly this homunculus is? I mean, what is this... A wedding or a kidnapping? Do you know what I mean? Yeah, good luck with that, Padre. Ooh, why you're at it, say hey for me. It's been a while. Jimmy Barnes! Remember me?

Jimmy: Hey, man, this is a private event. How did you get in here?

Lucifer: Yeah, and quite a lavish one for a record producer on the outs… You do remember me, don't you?

Jimmy: Yeah, yeah, I remember you. Now, what do you want? I'm a little busy.

Lucifer: Well, I can't believe that you're getting married the day after your ex-fiancée and once brightest star was murdered in cold blood.

Jimmy: Yeah, that's very sad. But you know what, she ruined my wedding once. I'm not about to let that happen again.

Lucifer: It's hard to be rejected, isn't it, Jimmy? Twice.

Jimmy: What?

Lucifer: Well, you tried to get her back recently. I mean, I'd kill someone if they denied me once. Not that that's possible. So, come on, what do you say, Jimbo, huh? Did you want her dead?

Jimmy: Look, stop looking at me that way, you freak. I am not playing that mind game with you. No, of course not! I was furious and I was humiliated when she dumped me, but I think, I-I think I've rebounded pretty well.

Lucifer: Yes, clearly. Respect.

Jimmy: Should go play your mind games with 2Vile.

Lucifer: The rapper?

Jimmy: Come on. Delilah dumped me for that lunatic. They were always fighting. He slapped her around a bunch. He surrounds himself with gun-toting morons 24-7. He is the real deal.

Lucifer: Right. Sorry, how rude. Allow me to introduce myself. Lucifer Morningstar.

Bride: I really don't want to have sex with him tonight. Oh, my... I'm sorry, I... I can't believe I just said that.

Lucifer: Oh, no, no, no. Let's be honest here. I mean, you're not marrying this human stain 'cause you're actually in love with him, right?

Bride: God no.

Lucifer: No. Right. Well, I should get going. Ooh! Best of luck with you crazy kids, all right?

Lucifer rings the bell at 2Vile house.

Valet: Good afternoon, sir.

Lucifer: Yes, I'm here to see the man sadly known as 2Vile... Is he in?

Valet: I'm sorry, sir. He's unavailable. He's in mourning, I'm afraid.

Lucifer: Right. I have narcotics for him.

Valet: Right this way, sir.

The valet leads Lucifer to the living room.

Girl: Here you go, baby.

Lucifer: Can someone please turn down this god-awful music! Hello, disc jockey! Thank you.

2Vile: Who's this clown?

Valet: He has narcotics for you, sir.

Lucifer: My name is Lucifer Morningstar.

2Vile: "Lucifer Morningstar"? Now, that's a good hip-hop name.

Lucifer: Well, that offends me.

2Vile: What, you don't like hip-hop?

Lucifer: No, I most certainly do not.

2Vile: Well, that offends me… You have a problem with black people?

Lucifer: No, not in the slightest. I just hate your music. And when I say "your music," I mean your music. Not the music made by other black people. Without the blues, there'd be no devil's music whatsoever. There are, of course, many giants in the field. Just not you... Am I being clear?

2Vile: Yeah, you're being clear all right.

Lucifer: Good.

2Vile: If you're looking to get yourself killed.

Lucifer: Yes, well, don't waste your munitions... I'm immortal. Tell me about Delilah.

2Vile: You ain't seen the news? Bitch is dead.

Lucifer pushes 2Vile through the window and hangs him at the balcony. Someone shoots.

2Vile: Don't shoot, you idiot! I didn't kill her.

Lucifer: Why should I believe you?

2Vile: Because I loved the girl.

Lucifer: People sometimes kill people with whom they're in love. The heart's mysterious. So I'm told.

2Vile: Ain't like that. Girl made me crazy!

Lucifer: Women can do that. Doesn't mean you should beat them up, does it?

2Vile: We worked that out a long time ago. I hit her once 'cause I found out she was cheating on me.

Lucifer draws 2Vile on the balcony.

Lucifer: All right. With whom?

2Vile: I don't know. I don't know. She wouldn't tell me, all right? Said it was a big secret, some-some, uh, rich married guy.

Lucifer: Well, does she have a friend that she might've confided in?

2Vile: She didn't trust no one, man. Uh, uh, her therapist. Her therapist is probably the only one who knows. She-she's some, uh, uh, Dr. Linda in-in Beverly Hills. Saw her, like, five times a week on the DL. Used a fake name, everything.

Lucifer: Oh, did she now? Well, thank you for your time.

Chloe: LAPD! Guns down. On the floor, down! You two against the wall.

Lucifer: Detective, welcome to the party.

Chloe: Grab the bucket, collect the guns. Now!

Lucifer: You sly dog, you did listen to me.

Chloe: I ran the dead guy's cell phone. 2Vile was the last person he called.

2Vile: Come on, man.

Chloe: What I find highly interesting is how you made the connection on your own.

Lucifer: Well, I've been busy, my dear.

Chloe: Talk to me about Delilah.

Lucifer: We've been over that one, Detective.

Chloe: And why you called the shooter two days before she was murdered.

2Vile: Fine. Yeah, I called Eddie 'cause he hooks me up sometimes. He met Delilah through me. Whatever. Don't make me a killer, do it?

Chloe: No, but it does make you a suspect.

2Vile: What, so everyone on Eddie's phone's a suspect? Are you joking? You gonna drag half of Hollywood downtown. Be like the Oscars or something.

Guy: Wait, aren't you that chick from that film?

Lucifer: Hmm, what's this? What film?

Guy: You used to be an actress or something, right?

Lucifer: Yeah.

Guy: That teen movie... I forget what it's called.

Lucifer: Of course. Hot Tub High School. That's where I know you from.

Chloe: Let's just stick to my questions, shall we? So...

Lucifer: The one with the famous nude scene, coming out of the hot tub! It was, like, a complete Fast Times rip-off. She was, like, the new Phoebe Cates!

Chloe: Thanks, I appreciate that.

Lucifer: That was quite a nude scene.

Chloe: I have far too many bullets in this thing for you to still be talking. You, we need to have a conversation right now.

Lucifer: That's a waste of time, Detective. I've just threatened his life... He's not our guy. He would've said, trust me.

Chloe: You did what?

2Vile: Yeah, isn't that illegal?

Chloe: Uh, little bit, yeah. You stay put. You, you're coming with me.

Lucifer: What? Ooh… With pleasure.

Chloe leads Lucifer to her car.

Lucifer: At least, perhaps now, you'll listen to me. Although, I'm not quite sure why I'm being arrested.

Chloe: Because you're interfering with a police investigation. You've broken I can't even count how many laws. And you pissed me off.

Lucifer: Right, I can get out of these, you know?

Chloe: Funny.

Lucifer takes off the handcuff.

Chloe: How'd you do that?

Lucifer: Come on, we're wasting time. We should be out there solving a homicide and punishing those responsible.

Chloe: "We"? You're insane. I'm taking you in. Get in the car.

Lucifer: No, that's boring. Not to mention pointless. Come on, I'll help you. It'll be fun.

Chloe: How could you possibly help me?

Lucifer: I have a certain skill set. I can be very persuasive with people and tend to see things that others cannot.

Chloe: So, you're psychic or something?

Lucifer: No, I can't read people's minds. I'm not a Jedi. People just like to tell me things.

Chloe: Hmm, just-just tell you things? Just confess their sins, just like that?

Lucifer: No, not their sins. I have no power over people's sins. I actually get a bad rap for that. I have the ability to draw out people's forbidden desires. The more simple the human, the easier it is. The more complex, the more challenging and exciting, really. But no, the actual sins, the sins are on you people.

Chloe: "You people"? I got it. I got it! The name? The whole Lucifer thing? And desire's, like, your superpower.

Lucifer: Mm, it's more like a gift from God really. Okay, look… Tell me, Detective, what do you desire more than anything else in this life?

Chloe: This is it? This is your big trick? I guess, when I was a little girl, I... Always wanted to be a cop like my daddy, so that... That one day I could help people and... And be taken seriously... When I say to shut up and get in the damn car.

Lucifer: You're not, like, a Jedi or something, are you?

Chloe: Get in the car.

Lucifer: No, no, no, no, no. Look. I know something you don't know.

Chloe: Really? What's that?

Lucifer: Won't say unless you take me with you on this. Please, come on. I got to 2Vile, didn't I?

Chloe: Why do you care about this so much? About Delilah?

Lucifer: Look, I just... I just do. Look, if I hadn't meddled with her career, maybe she wouldn't have died.

Chloe: Okay. Okay, fine... But if this little clue thing of yours doesn't pan out, these are going back on, and they're gonna stay on.

Lucifer: Is that a promise?

Chloe and Lucifer a in her car, she drives.

Chloe: Yeah, therapist in Beverly Hills  with the first name Linda. See if Delilah was a client.

Lucifer: Ah-ah, actually, she had a pseudonym, which I also happen to know. I'm quite good at this, aren't I? Uh, Penny Lane.

Chloe: Okay. Delilah may have gone by Penny Lane. Thanks… Don't look so smug. Nothing's panned out yet.

Lucifer: No, no, no, it's not that. It's just that I knew that I recognized you.

Chloe: Right. Right, you've seen my boobies. It's exciting. What, are you 12?

Lucifer: So is the, uh... Is the movie why you've got such a chip on your shoulder?

Chloe: Uh, it's low on the list of things I have to live down, I guess.

Lucifer: Right. Attractive female cop struggling to be taken seriously in a man's man's world... That it?

Chloe: Yeah, something like that.

Lucifer: Well, they're threatened. You're clearly smart and have notable instincts. Ignore them. Trust yourself.

Chloe’s cell rings, she answers.

Chloe: Detective Decker. All right, text it to me. Thanks.

Lucifer: What's that?

Chloe: What you were saying stands up. There's a Penny Lane who sees a Dr. Linda Martin in Beverly Hills.

Lucifer: Excellent. I'll clear my schedule.

Chloe’s cell rings again, she answers.

Lucifer: Ooh, someone's popular.

Chloe: Please stop talking. Hello. What? You're kidding me. Is she okay? Oh, of course he's not there. Thanks… We got to make a pit stop.

Lucifer: What? No, absolutely not.

Chloe: My kid got into a fight. I got to pick her up.

Lucifer: What, can't she get herself home?

Chloe: She's seven.

Lucifer: Look, I'm not here to help you run errands. I'm here to help you solve a homicide.

Chloe: Really?

Chloe parks her car near the school.

Chloe: All right. Wait here.

Lucifer: With pleasure. Despise children.

Lucifer sees a woman he follows her in the school and looses her. He sits near Trixie. He’s about to smoke.

Trixie: I don't think you're allowed to smoke in here.

Lucifer: Oh, dear, what will become of me?

Trixie: My mother is a police officer. She could arrest you.

Lucifer: Oh, I think I might know your mother.

Trixie: What's your name?

Lucifer: Lucifer.

Trixie: Like the Devil?

Lucifer: Exactly.

Trixie: My name's Beatrice, but everybody calls me Trixie.

Lucifer: That's a hooker's name.

Trixie: What's a hooker?

Lucifer: Ask your mother. So... Why are you in trouble?

Trixie: See that girl over there? She was bullying me. She created a fake Snapchat account and used it to make fun of me. So... I kicked her in the no-no-touch-touch square.

Lucifer: Oh. Oh, I see. Well played… Well played, indeed.

Lucifer goes to see the mean girl.

Lucifer: Hello, mean girl. Did you know there's a special section of Hell reserved for bullies? So have fun.

Lucifer makes his fire eyes. The girl screams. Chloe comes in the hallway.

Chloe: What did you do?

Lucifer: Oh... I just think someone's feeling a little guilty.

Chloe, Lucifer and Trixie are leaving the school. Daniel joins them.

Trixie: Hi, Daddy.

Daniel: Hi, munchkin.

Chloe: Wow, shocker, you're late.

Daniel: Come on, give me a break. I'm putting a case to bed.

Chloe: Right, like I'm not working a case, too. Oh, yeah, the one you tried to steal from me.

Daniel: You mean the open and shut one. You did open and shut it, right?

Chloe: I'm being diligent, Dan. It's a high-profile case.

Daniel: Exactly, which is why you need to be smart about it.

Lucifer: She is smart. You're the dimwit. Perhaps you should refrain from arguing in front of the child. It's unbecoming.

Daniel: I don't know whether to laugh or to shoot you.

Lucifer: Surprise me.

Trixie: Isn't he funny, Daddy?

Chloe: Hey, can you, uh, drop Trix at my mom's? We got to go. Thank you. Trixella, give Mommy a kiss. I love you so much. Good job standing up to the mean girl.

Trixie: Thanks, Mommy. What's a hooker?

Chloe: Daddy will tell you.

Trixie: Bye, Lucifer. It was nice meeting you.

Chloe: Hmm. Think she likes you.

Lucifer: Of course she does... What's not to like?

Lucifer and Chloe are waiting for Dr. Linda Martin in the waiting room.

Lucifer: Was your offspring planned or a mistake?

Chloe: Planned, sort of.

Lucifer: Really? 'Cause I've never understood the human desire to procreate.

Chloe: That's probably a good thing.

Lucifer: I mean, children are hideous little creatures, terrible, taxing burdens.

Chloe: Mmm.

Lucifer: Mmm. Oh, um, yours is fine. I mean, you know, nothing to crow about, but nothing to be too embarrassed about, either, so that's quite good, isn't it?

Chloe: Are you at all aware of how dickish you sound?

Lucifer: No… Speaking of dicks... Why was that ex-husband of yours pressuring you to close the case?

Chloe: No reason.

Lucifer: Strange.

Chloe: Yes, you are.

Lucifer: Did my father send you?

Linda: Okay, Detectives, I'll see you now.

Chloe: Thank you.

Lucifer: Oh. "Detectives."

Chloe interviews Dr. Martin in her practice.

Chloe: Dr. Martin, I'd like to ask you a few questions about Delilah.

Lucifer: You're thinking about it, aren't you?

Linda: What?

Lucifer: Yes, I wouldn't recommend it. I'm like walking heroin. Very habit-forming. It never ends well.

Chloe: I'm sorry, do... Do you two know each other?

Lucifer: No, no, but I know that look.

Linda: I don't know what you're talking about.

Lucifer: That is interesting 'cause... You don't look at me that way.

Chloe: What way?

Lucifer: With carnal fascination.

Chloe: That's 'cause it doesn't exist.

Lucifer: No, you see, that's just it... With most women, it does. I tend to appeal to the dark, mischievous hearts in all of you, but you, Detective, you seem oddly immune to my charms.

Chloe: Referring to them as "charms," I think, is a bit of a stretch. Truth be told, I find you repulsive. Like, on a chemical level.

Lucifer: That's fascinating. Now, tell me, Linda...

Linda: You say it's fascinating, and yet I can see that it disturbs you, doesn't it? Deeply.

Chloe: Dr. Martin, we know that, um, Delilah was having a clandestine affair with a wealthy married man, so if you just tell us his name, we will be on our way.

Linda: I'm sorry, I can't do that.

Lucifer: Oh, she's one of the complex ones. Linda, darling, why don't you tell me? Hmm?

Linda: Well, I can't… I want to, but I can't. Oh, you're the Devil.

Lucifer: Correct. Now, come on, Dr. Martin. I know you want to.

Linda: Oh, man, and it's really, really juicy, too.

Lucifer: Ooh, I bet it is.

Linda: No, I can't.

Chloe: What did you do to her? Did you roofie her?

Lucifer: Oh, no, it's not her fault. She's just reacting to me. Just watch and learn, okay? Right, the answer is yes, we can take a trip to pound town if we must, but first, you're gonna have to tell us, Linda, okay?

Linda: Um... Okay... It's Grey Cooper.

Chloe: Grey Cooper? Seriously? That is juicy.

Lucifer: Grey Cooper, the actor? The one who's married to Amanda what's-her-chops?

Chloe: Yeah, yeah.

Lucifer: Oh, no, he's horrible. So square-jawed, so handsome, so vanilla. Oh, I'm really quite disappointed in Delilah. That's truly terrible taste in the opposite sex.

Chloe: Thank you very much, Dr. Martin. We'll be in touch. All right, we got to go.

Lucifer: Yes, of course, but I... I made a deal, so I'm gonna have to hold up my end of the bargain. You wouldn't mind waiting outside?

Chloe: Are you seriously talking about having sex with her right now?

Lucifer: Well, it won't take long.

Linda: I do yoga… Hot... Yoga. I'm freakishly flexible. Want to see? Wow! I really tried to keep that one in.

Lucifer: Well, you tried... That's what matters. Uh, look, I'm really sorry, but I'm gonna have to take a rain check. I will be back, okay?

Linda: I certainly hope so.

Lucifer: My word is my bond.

Lucifer enters in a film location.

Lucifer: Excuse me! Excuse me. Ah, excuse me. Thank you.

Bodyguard: Hey, hey, sir.

1st AD: Who the is this guy? What the hell are you doing?

Chloe: Excuse me. Excuse me. Sorry. Excuse me. Sorry, he's with me.

Lucifer: That's not Grey Cooper.

1st AD: No, of course not. What the hell is this?

Chloe: We need to speak with Mr. Cooper.

Lucifer and Chloe ask few question to Grey Cooper.

Grey Cooper: God, Delilah, yeah, heard about that this morning. I can't believe it. We did a movie together last year. Got pretty close.

Lucifer: Lovers?

Grey Cooper: Friends.

Lucifer: Friends who were lovers?

Chloe: Settle down. I'll handle the questions. Mr. Cooper, when did you last have contact with Delilah?

Lucifer: Well, actually, I just have one more question before you proceed with the boring ones. Tell me, Mr. Cooper, what do you want more than anything in this world? What's your deepest, darkest desire? You close your eyes, what do you see?

Grey Cooper: I'm the president of the United States of America.

Lucifer: Ha! Well, who's the Devil now, eh?

Chloe: Those are some pretty big aspirations there, Mr. Cooper.

Grey Cooper: Well, after the acting and stuff.

Chloe: No need to be embarrassed. Hell, if Arnold can do it, right? Now, you wouldn't want any nasty secrets screwing that up for you, though, would you?

Grey Cooper: Is there a point to this?

Chloe: Mr. Cooper, were you having an affair with Delilah?

Amanda: Honey! Have you been getting my texts? I thought they were breaking you for lunch like a half hour ago… What's going on?

Grey Cooper: These people are detectives.

Amanda: Real ones?

Chloe: We have some questions about Delilah.

Amanda: Oh. Oh. Yes, it's so sad.

Grey Cooper: Yeah. Very sad.

Chloe: Your watch, where'd you get that?

Grey Cooper: Oh, it's a prop.

Amanda: No, that's the one Delilah gave you, isn't it? For Time Will Tell?

Grey Cooper: Right. That's the movie that we did. It was a wrap gift.

Chloe: Yeah. She buy a $10,000 watch for the whole crew?

Grey Cooper: Uh, no. Just me, as far as I know. 'Cause we were, you know, costars and everything.

Lucifer: You know, you're gonna have to get much better at lying if you want to be president.

Grey Cooper: I know, right?

Lucifer: So you were sleeping with her, then, yeah?

Grey Cooper: Oh, yeah… Crap. I just said that in front of people.

Amanda: Whatever. It's not like I didn't know. God, you are a terrible liar. And actor, by the way.

Grey Cooper: You knew?

Amanda: Of course. Why else do you think I've been sleeping with Bobby?

Grey Cooper: Are you serious?

Amanda: Oh, yeah. And it is good. Mmm. I climb that man like a tree. Right, Bobby?

Grey Cooper: My bodyguard? What a cliché.

Amanda: Oh, I'm a cliché? Well, you're a dick.

Bobby: Oh, boy.

Grey Cooper starts to fight with Bobby.

Amanda: Hey, guys...

Bobby: Come on!

Chloe: Hey, guys. Arrest them.

Amanda: Seriously?

Chloe: One of them's got to be guilty.

Chloe and Lucifer are at Lux.

Chloe: Thanks. So, Grey and Amanda have zero connection to the shooter. But the shooter had the same watch as Grey. That can't be a coincidence. Maybe Delilah gave him one, too, like kind of a go-to gift. I...

Lucifer: Well, that would imply she was actually sleeping with that maggot.

Chloe: Really? Jimmy, 2Vile, Grey Cooper. That's three other maggots she's sleeping with. I don't think there's a lot of discretion going on with her.

Lucifer: Yeah. I suppose you got a point.

Chloe: God, what am I doing here?

Lucifer: Wrong deity, but, yes, that is the eternal question.

Chloe: No. I mean here, in a bar, with you.

Lucifer: Well, I don't know. You tell me, Detective. I mean, despite your proclaimed revulsion, you can't deny that there's a connection between us… Tell me, what do you actually want?

Chloe: You mean what do I desire more than anything else in this life?

Lucifer: Yes.

Chloe: Mm-hmm.

Lucifer: No tricks. Not that they work on you, you freak… Seriously. I'm curious.

Chloe: I don't know. What-what I told you's true. I-I really do want to help people. My father was a cop. He was a great cop. My mother was an actress. Really cheesy one. I tried the acting thing. I took off my top. Wasn't really contributing to the betterment of society.

Lucifer: I disagree. I love that movie.

Chloe: So I quit. Decided to become a cop like my dad and, uh, dealt with the whole Hot Tub High School thing, until, um, I became a detective and found a whole new way to ostracize myself.

Lucifer: Ah, the... Reason your ex-maggot was pressuring you to close this?

Chloe: Yeah. Yeah. Exactly. There was a case, a shooting on Palmetto Street where a cop was shot, and I saw it differently than pretty much everyone in my department, including my ex. And I stuck my neck out, and it backfired. And, uh, now... No one wants to work with me.

Lucifer: Well, I'm available.

Maze: Too bad your little protégé isn't around to collect the check.

Reporter: The soundtrack album for the movie Time Will Tell has reached number 15 on the Billboard charts and is still climbing. Song and record sales...

Chloe: Oh, wow.

Lucifer: What?

Chloe: Delilah didn't give that watch to the drug dealer.

Jimmy Barnes is in a studio recording.

Jimmy: Stop, stop, stop! What is it? You got a gerbil in your throat? What's going on?

Lucifer: Hello, Jimmy.

Jimmy: Really?

Lucifer: How's the album sales doing?

Jimmy: What album?

Chloe: Soundtrack to Time Will Tell, which you produced. Whitney Houston hit the top ten for album sales after her death. Michael Jackson hit the stratosphere. Not sure you'll achieve such heights having Delilah killed, but that sure is a boatload of royalty checks headed your way… Guess you really needed the cash, huh? Which is why you had to pay the shooter with your watch.

Lucifer: The watch Delilah gave you. Now, that's just sick. But then you are, so...

Jimmy threatens the singer with a gun.

Chloe: Hey, Jimmy?

Jimmy: I made her, and she ruined me. She humiliated me. She owes me.

Lucifer: You're not God, Jimmy. You didn't make her. But you did destroy her. So I'm gonna punish you.

Jimmy: You back off, you freak. I mean it. I am not going to jail for that bitch. No chance.

Chloe: Listen to him, Lucifer. Back off.

Lucifer: I told you, it's fine. I'm immortal.

Jimmy shoots, Chloe too and touches Jimmy.

Lucifer: Why did you do that?

Chloe: He was gonna kill you.

Lucifer: No, no, no, no, no, no. You just... You just let him off too easy. He needs to pay! He needs to suffer! He needs to feel the pain, not escape it!

Chloe: Don't worry. I'm sure where he's going, the pain's coming.

Lucifer: No. No, it's not, actually. And you know why? Because I'm here and he's...

Jimmy shoots Chloe.

Lucifer: Chloe.

Chloe: I don't want to die.

Lucifer: I won't let you. Your father will just have to wait for you.

Jimmy shoots Lucifer several times.

Lucifer: Just... Give me one second.

Jimmy continues to shoot. Lucifer grabs him.

Jimmy: No, please! No, no, please! Please. Please don't kill me.

Lucifer: Oh, Jimmy. You're gonna wish that's all I did to you.

Jimmy sees Lucifer’s real face in the mirror. He screams.

Chloe wakes up in a hospital room.

Lucifer: Well, look who's back.

Chloe: How long have I been out?

Lucifer: Three years.

Chloe: What? You're such an ass.

Lucifer: Thank you.

Chloe: Oh, God… He was firing at you. Why aren't you... More dead?

Lucifer: You're having a very hard time with the immortal thing, aren't you?

Chloe: What happened with Jimmy?

Lucifer: Jimmy? Jimmy got what he deserved.

Chloe: Hmm? Well, I'm pretty sure I'd be dead if you hadn't helped me, so... Thank you.

Lucifer: Sorry, what was that? That last bit. I didn't quite get that.

Chloe: Thank you.

Lucifer: You're welcome. And, besides, you know, you're far too interesting to let die.

Chloe: You saved my life because I'm interesting?

Lucifer: Wildly irritating as well, but yes.

Chloe: So what now?

Lucifer: Well, I mean, I've obviously proven myself to be an invaluable crime-fighting tool. You're a pariah in the department. I think this could be the start of a beautiful friendship. Chloe: Don't you?

Lucifer: Who the hell are you? I told you, I'm...

Trixie: Lucifer!

Trixie hugs Lucifer.

Lucifer: Uh, yes. Hello, child. Um, just... Why don't you save some of this unpleasantness for your mother, yeah?

Lucifer puts Trixie in Chloe’s bed.

Chloe: Ooh.

Lucifer: Sorry.

Chloe: Oh. God.

Trixie: Are you hurt?

Chloe: I'm okay.

Lucifer: Right. Well, I'd stay for the family reunion, but it's giving me terrible IBS. So, look forward to seeing you soon, Chloe.

Chloe: I don't.

Lucifer: Bye, now. Glad you're not dead.

Lucifer drives to his bar. The time slows.

Lucifer: Bloody hell… What do you want from me?

Amenadiel: I've been watching you, Lucifer.

Lucifer: You perv.

Amenadiel: And I'm not sure I like what I see. You're showing restraint, mercy.

Lucifer: You scared I'm turning my back on the dark side, bro?

Amenadiel: Lucifer, there is a balance here that we must maintain.. I strongly suggest you do what I told you to do and go back to Hell.

Lucifer: Don't threaten me, Amenadiel. I mean, you don't want to start a war.

Amenadiel: I would love a war… Oh, Luci. My hatred for you grows stronger with every visit.

Lucifer: Well, I wouldn't have it any other way, pal. I look forward to eating your heart one day. Peace.

Lucifer plays with his coin at Lux.

Lucifer: Ugh. I sense your disapproval, Maze. What is it?

Maze: I just can't understand why you would save a human life.

Lucifer: Well, there's... Something different about her that I don't quite understand, and it vexes me.

Maze: Maybe it's not her that's different.

Lucifer: Is this where I'm supposed to ask, "Whatever do you mean?"

Maze: I'm worried the humans are rubbing off on you… Stop caring… You're the Devil.

Lucifer: Yes, I am.

Lucifer comes back to Linda’s practice.

Lucifer: Okay. Right.

Linda: Uh...

Lucifer: Here's the deal. We can have as much naked cuddle time as you desire, but... You're gonna have to listen to me, too. There's a few things that I'd like to discuss with you. You know, just a... An existential dilemma or two. Deal?

Linda: Yes.

Lucifer: Lovely.

Kikavu ?

Au total, 192 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

LastAmy26 
25.05.2020 vers 22h

LinoaSmile 
01.03.2020 vers 15h

IThink 
23.02.2020 vers 09h

Sas1608 
23.02.2020 vers 07h

densi76 
11.02.2020 vers 10h

Audreyann 
03.02.2020 vers 18h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

labelette  (04.10.2017 à 20:56)
Ca y est, j'ai pu le voir ! C'est pas mon épisode préféré (je n'en ai pas vu beaucoup), mais on apprend comment il rencontre Choé ... et sa psy ! J'aime comment il arrive à faire parler les gens qui en restent bouche bée.

Contributeurs

Merci aux 6 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Bannière de l'animation HypnoAwards 2020

Activité récente
Prochaines diffusions
Logo de la chaîne Netflix

501 : Really Sad Devil Guy (inédit)
Vendredi 21 août à 00:00

Actualités
Aimee Garcia sera productrice et à la tête d'un film!

Aimee Garcia sera productrice et à la tête d'un film!
Aimee Garcia pourra montrer qu'elle possède de multiples cordes à son arc avec son nouveau...

Calendrier du mois

Calendrier du mois
C'est donc avec Lucifer et Eve, en mode Netflix & Chill pour revisionner les 4 premières saisons...

Une dernière, dernière saison pour Lucifer!

Une dernière, dernière saison pour Lucifer!
Netflix vient d'annoncer l'information: Lucifer reviendra pour une 6ème et, cette fois vraiment,...

Lucifer sur Netflix le...

Lucifer sur Netflix le...
On y est!  Netflix a dévoilé la date de retour de Lucifer! Après avoir teaser en fin de semaine...

Calendrier du mois

Calendrier du mois
C'est donc avec Lucifer et Amenadiel, dans la voiture de Lucifer (tradition des calendriers de juin...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site <b>une fois par mois</b> dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

ShanInXYZ, 09.07.2020 à 18:02

Sans oublier le concours d'écriture cross over entre Doctor Who et Torchwood pour imaginer leurs retrouvailles

chrismaz66, Avant-hier à 12:44

Oui Shanin, j'attends mes congés, dans une semaine et je m'y colle avec plaisir ^^ Bonne journée à tous!

lolhawaii, Hier à 18:14

Bonjour Juste pour rappeler que la 3ème catégorie des Awards de MacGyver est toujours disponible

mnoandco, Hier à 19:09

Hello si vous avez un peu de temps libre, deux bannières sont en vote côté "préférences". Merci

mnoandco, Aujourd'hui à 16:52

Hello, si vous avez un peu de temps libre, des thèmes sont en vote côté "préférences". ou , merci

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site